Conférences

Les conférences organisées par le CCEG | CCTT-PSN se déroulent en version de 3 à 7 heures, ou selon les besoins du requérant. Elles peuvent également être reconnues et accréditées pour répondre aux exigences de certains ordres professionnels. Elles sont données par des intervenants spécialisés du domaine de la santé et de la psychologie. Le nombre de participants est illimité.

On souhaite tous et toutes demeurer actif en vieillissant. Au fil des ans, cette intention prendra de plus en plus d’importance alors que nous allons vivre plus longtemps. Dans les prochaines décennies, alors que le nombre des 65 ans et plus doublera, celui des personnes qui atteindront 80 ans, voir 90 ans va sans cesse être grandissant. Et, qui plus est, ces personnes voudront majoritairement continuer à vivre dans leur domicile alors qu’elles auront un état de santé relativement bon leur permettant de s’adonner à diverses activités.

Mais comment ces personnes devront-elles s’y préparer? Comment la société en général et les intervenants professionnels en particulier pourront-ils les soutenir? Pour que cette intention d’être actif en vieillissant devienne une réalité, des actions devront être posées à deux niveaux : actions individuelles et actions collectives.

En se basant sur l’approche promue par l’Organisation mondiale de la santé (OMF), la formation offerte apporte des réponses à la nécessité d’un vieillissement actif et s’adresse prioritairement à des intervenants(es) professionnels(les) en quête d’actions qui favorisent l’autonomie des ainés.

« J’aurais dû aller la voir plus souvent ! »;  « J’ai peur dans le noir ! »; « Je n’ai plus faim »; «  Je suis seule avec les enfants, je ne le dis pas, mais je lui en veux »; « Où est ma grand-mère ? » : autant de paroles qui traduisent différents états de deuil.

Comprendre la mort est une chose… y réagir lorsqu’elle se produit dans notre entourage en est une autre… Que la mort se produise de façon subite ou inattendue ou encore au terme d’une maladie à issue fatale.  Les bénévoles sont appelés à côtoyer à la fois des personnes en fin de vie et leurs proches. Ces proches qui entreront soudainement ou graduellement dans le deuil.

La formation traitera essentiellement des principaux états de deuil et de la façon dont ils se manifestent dans les jours, les mois et les années suivant un décès. À partir des réactions des participants, elle abordera aussi la question du soutien aux endeuillés et celle de la contribution des bénévoles en soins palliatifs à cet égard.

  • Comprendre ce qu’est le deuil et les diverses façons dont il se manifeste
  • Permettre de mieux interagir avec les endeuillés
  • Répondre à leurs questions, pour les accompagner, pour leur suggérer des ressources appropriées
  • Pour mieux se comprendre soi-même dans ses propres réactions de bénévoles et réajuster constamment son action de soutien auprès des familles

Le concept d’Humanitude repose sur une définition de l’homme comme animal communiquant doté de capacités et vivant dans un milieu particulier, ce qui implique des besoins propres à l’espèce humaine. Ce concept a été popularisé et adapté aux soins des personnes âgées par Yves Gineste et Rosette Marescotti il y a 30 ans.

La méthode ainsi mise au point a montré son efficacité vis-à-vis des personnes atteintes de maladies neurodégénératives de type Alzheimer et apparentées. Elle vise à restituer à la personne sa dignité d’être humain et s’inscrit ainsi dans une démarche de bientraitance. Cette nouvelle approche des soins donnés aux personnes âgées repose sur quatre piliers : la parole, le regard, le toucher et la verticalité.

Le vieillissement rapide de la population est une réalité dans nos sociétés. L’être humain qui vieillit continue d’évoluer et a aussi droit à une qualité de vie. Le vieillissement étant un phénomène complexe, il faut une approche globale qui porte sur toutes les dimensions biopsychosociales, culturelles, environnementales, et ce, basées sur les relations interpersonnelles.

C’est ici qu’interviennent nos valeurs, nos croyances, et nos différences. Dans chacune de nos pratiques auprès, pour ou avec les ainés, ce qui devait nous guider, ce sont nos valeurs humaines : le respect et l’acceptation  de l’autre,  la reconnaissance de son autonomie, de ses limites et de son potentiel d’actualisation. Même si le jugement clinique influence nos décisions, il faudra se souvenir que la liberté de chacun s’arrête là où commence celle de l’autre et se poser la question suivante : mes actes sont-ils légalement justifiables et juridiquement sans conséquences?

Cet atelier aborde quelques aspects légaux et éthiques de l’intervention auprès des ainés.

 

 

Informations :

Valérie Sansoucy, secrétaire administrative
Téléphone : 819.478.4671 poste 4111
Courriel : valerie.sansoucy@cegepdrummond.ca