Logo cégep
object(WP_Term)#14440 (12) { ["term_id"]=> int(598) ["name"]=> string(29) "Corporatif (ne plus utiliser)" ["slug"]=> string(10) "corporatif" ["term_group"]=> int(0) ["term_taxonomy_id"]=> int(598) ["taxonomy"]=> string(9) "microsite" ["description"]=> string(0) "" ["parent"]=> int(0) ["count"]=> int(171) ["filter"]=> string(3) "raw" ["home_url"]=> string(105) "https://www.cegepdrummond.ca/2017/04/20/concours-science-on-tourne-lequipe-emi-remporte-la-finale-locale/" ["parent_id"]=> int(8042) }

8042

20 avril 2017

Concours «Science, on tourne !» : l’équipe ÉMI remporte la finale locale

En récoltant trois des six bourses à l’enjeu lors de la finale locale du concours scientifique intercollégial «Science, on tourne!», l’équipe ÉMI a remporté la compétition et représentera donc le Cégep de Drummondville à la finale nationale, qui aura lieu le 6 mai, au Cégep Garneau.

Cédric Pezzani, Alexandre Côté et Anthony Gosselin, trois étudiants en Techniques de génie mécanique, se sont grandement démarqués lors de l’épreuve, ce qui leur a permis de recevoir un total de 600 $. En effet, leur équipe a remporté le 1er prix, une bourse de 300 $ offerte par CGO Mécanique, le prix Ingéniosité, assorti d’une bourse de 200 $ aussi offerte par CGO Mécanique, ainsi que le prix de la Communication, de son côté assorti d’une bourse de 100 $ offerte par la Fondation du Cégep de Drummondville.

Outre ces trois prix, CVTech a aussi offert deux bourses; la première, de 200 $, a été offerte au gagnant de la 2e place alors que la seconde, une bourse de 150 $, a été remise au gagnant du prix Coup de cœur, résultat d’un vote du public. Dans les deux cas, c’est Paul Repetti, aussi étudiant en Techniques de génie mécanique, qui a eu la chance de recevoir les bourses.

Finalement, l’équipe NSV, composée de Félix Palardy et Jérémie Barbeau, a mis la main sur le prix du Recyclage, pour la meilleure utilisation de matériaux de seconde main, qui s’accompagne d’une bourse de 100 $ offerte par Récupéraction Centre-du-Québec.

 

Une finale rebondissante!

Neuf équipes, soit une vingtaine de participants, ont tenté de relever le défi 2017 qui consistait à construire un engin autonome pouvant ramasser des balles de golf et les placer dans un contenant. Un défi qui s’avérait complexe puisque malgré de grands efforts d’ingéniosité et de longues heures de préparation, seuls deux engins ont réussi à mettre des balles dans la boîte.

«Mes collègues enseignants et moi étions fiers des étudiants participants qui ont eu la chance de relever un défi d’envergure et de se dépasser. Le plus difficile était d’avoir un engin fiable et autonome, capable d’aller chercher les balles qui étaient disposées sur deux cercles de rayon différents. Souvent, les véhicules ne suivaient pas les trajectoires planifiées. Avec ce défi, les étudiants ont pu constater qu’il est important de bien planifier un projet, car on devient rapidement coincé par le temps, ce qui empêche de régler toutes les problématiques et peaufiner la conception», a commenté Yan Bourgeois, enseignant en Techniques de génie mécanique.

Pour le collège, le concours «Science, on tourne!» demeure un incontournable année après année, puisqu’il offre aux étudiants une belle opportunité d’apprentissage et de dépassement de soi, en plus de leur permettre de se mesurer à d’autres étudiants partout à travers la province.

«Je suis très heureuse de la finale du 11 avril. Le fait de l’avoir tenue le midi nous a permis d’avoir une plus grande assistance. Encore cette année, les équipes participantes ont été impressionnantes par leur imagination et leur ingéniosité. C’est vraiment intéressant de voir tout le travail d’équipe qui est déployé pour cette compétition. Bravo aux participants et félicitations à l’équipe gagnante! Un merci spécial aux commanditaires, collaborateurs, ainsi qu’à Yan Bourgeois, qui a assuré le soutien auprès des participants et qui œuvre au comité organisateur», a conclu Catherine Laforce, technicienne en loisirs et responsable du concours.

 

À propos du Cégep de Drummondville

Le Cégep de Drummondville offre de la formation initiale à plus de 2300 étudiants inscrits dans sept programmes préuniversitaires et douze programmes techniques menant à l’obtention d’un diplôme d’études collégiales (DEC). Le collège a développé sa carte des programmes autour des arts, des doubles DEC et des technologies, tout en faisant de la réussite et de l’accessibilité les deux valeurs fondamentales de sa mission éducative.

La Formation continue propose, par ailleurs, une quinzaine d’attestations d’études collégiales (AEC) visant la réinsertion professionnelle et le développement de compétences à plus de 400 étudiants-adultes, sans compter les quelque 1000 participants des ateliers ouverts à la population, de la Reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) et des formations en entreprises formés annuellement.

Véritable milieu de vie, le collège se veut à l’image de sa communauté : dynamique et résolument tourné vers l’avenir.

– 30 –

 

Source :                     

Elise Laramée
Conseillère en communication
Direction des affaires étudiantes et des communications
Cégep de Drummondville
819.478.4671, poste téléphonique 4554
819.314.0174 (téléphone cellulaire et SMS)
elise.laramee@cegepdrummond.ca