Logo cégep

12 mars 2019

Le Bureau de la recherche publie un guide à portée nationale

En partenariat, grâce au soutien financier du Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada

Le Bureau de la recherche et de l’innovation (BRI) du Cégep de Drummondville est fier d’avoir pris part, de concert avec le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick et l’Université de Saint-Boniface, à la rédaction de l’ouvrage «Le développement de la recherche en pratiques sociales novatrices au collégial : Les partenariats du changement social», un guide pratique à portée nationale.

 

C’est grâce à une subvention de 50 320 $ obtenue dans le cadre du Programme structurant de partage et de renforcement de l’expertise des collèges et cégeps canadiens en enseignement professionnel et technique dispensé en français, un programme du Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada (RCCFC), que le guide de 58 pages a été créé. Cet automne, des gestionnaires et des chercheurs des trois établissements d’enseignements supérieurs ont pu, ensemble, documenter leur vision et leur cheminement professionnel dans le développement de la recherche en milieu collégial, et ce, en vue de les partager avec des collègues des autres collèges canadiens.

Le guide en bref

Dans un monde toujours plus complexe, les finalités d’un enseignement et d’un apprentissage général et technique dépassent le cadre du curriculum et de l’établissement. Les collèges emboîtent le pas et visent, plus que jamais, à répondre au bien-être commun par le service à la collectivité.

L’innovation sociale, qui se veut la rencontre de savoirs théoriques, scientifiques et expérientiels en vue d’un transfert et d’une mobilisation de connaissances et de compétences ou d’expertises, est assurément un cadre qui leur permet de répondre à ce mandat. Le défi, alors, pour tout collège, est d’assurer la mise en place d’une structure de gouvernance de la recherche ainsi que d’une vision stratégique quant aux objectifs et retombées de ces initiatives pour l’ensemble des acteurs impliqués : les établissements collégiaux, les organisations des secteurs communautaire, public ou privé et la collectivité, a insisté la directrice du Bureau de la recherche et de l’innovation du Cégep de Drummondville, Nathalie Mercier.

«Par l’expertise actualisée des chercheurs et du corps enseignant, par l’apport de nouvelles pratiques pédagogiques et par ses réponses aux enjeux sociaux importants, la recherche en pratiques sociales novatrices émerge des collèges pour apprendre et comprendre autrement, en plus de contribuer à leur rayonnement. Le présent guide reflète la réalité des collèges partenaires et se veut un outil dans cette démarche», a-t-elle indiqué.

Notons que le guide «Le développement de la recherche en pratiques sociales novatrices au collégial : Les partenariats du changement social», des auteurs Bédard, M.-È., Bélanger, C., Mercier, N., Parent, L. et Vautour, C., est disponible en ligne, sur le site Web du BRI du Cégep de Drummondville.

À propos du Bureau de la recherche et de l’innovation

Le Bureau de la recherche et de l’innovation (BRI) est un service qui contribue au rayonnement du Cégep de Drummondville par la valorisation de ses pôles d’excellence ainsi que dans l’essor et le soutien à des projets innovants.

La recherche-action, préconisée et valorisée au collégial, est un moteur efficace pour l’éclosion innovante et créative de l’enseignement. Si elle représente de nombreux défis, entre autres, par son caractère volontaire auprès des enseignants, elle est également riche en stimuli. Elle joue un rôle actif dans le développement de la société et permet l’avancement de technologies et de pratiques sociales innovantes qui rayonnent dans sa communauté collégiale, régionale et même internationale.

Le BRI est la plaque tournante d’où émergent les projets puisés à même ses pôles d’excellence. Il se doit d’être proactif, attractif et facilitateur.

À propos du Cégep de Drummondville

Le Cégep de Drummondville offre de la formation initiale à près de 2500 étudiants inscrits dans sept programmes préuniversitaires et douze programmes techniques menant à l’obtention d’un diplôme d’études collégiales (DEC). Le collège a développé trois pôles d’excellence qui le distinguent dans le réseau, soit Industrie et commerce, Santé et enjeux sociaux, ainsi qu’Arts, tout en faisant de la réussite et de l’accessibilité les deux valeurs fondamentales de sa mission éducative. Le Cégep chapeaute également le Centre collégial d’expertise en gérontologie (CCEG), un centre collégial de transfert de technologie (CCTT) en pratiques sociales novatrices (PSN), seul centre de recherche appliquée en gérontologie de niveau collégial au Canada.

La Formation continue du Cégep de Drummondville propose, par ailleurs, une quinzaine d’attestations d’études collégiales (AEC) visant la réinsertion professionnelle et le développement de compétences à plus de 400 étudiants adultes, sans compter les quelque 1000 participants des ateliers ouverts à la population, de la Reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) et des formations en entreprises formés annuellement.

Véritable milieu de vie, le collège se veut à l’image de sa communauté : dynamique et résolument tourné vers l’avenir.