Logo cégep
object(WP_Term)#14418 (12) { ["term_id"]=> int(3) ["name"]=> string(25) "Cégep (nouveau site Web)" ["slug"]=> string(5) "cegep" ["term_group"]=> int(0) ["term_taxonomy_id"]=> int(3) ["taxonomy"]=> string(9) "microsite" ["description"]=> string(0) "" ["parent"]=> int(0) ["count"]=> int(441) ["filter"]=> string(3) "raw" ["home_url"]=> string(46) "https://www.cegepdrummond.ca/urgence-medicale/" ["parent_id"]=> int(3605) }

3605

19 mars 2019

Intercollégial d’arts visuels : 3 oeuvres sélectionnées

Pour représenter le Cégep de Drummondville au niveau national

La créativité et l’originalité de trois étudiantes du Cégep de Drummondville les mèneront au 30e Intercollégial d’arts visuels, les 3 et 4 mai prochain, au cégep de Saint-Hyacinthe, après que leurs œuvres aient été sélectionnées lors du volet local du concours.

En effet, Josée Lachance, Maude Lachapelle et Daphnée Hounzell, étudiantes en Arts visuels, représenteront le Cégep de Drummondville au volet national du concours. Leurs œuvres ont été sélectionnées par un jury composé des enseignantes et des enseignants du Département des arts visuels du collège, auxquels se sont adjoints deux lauréats de l’édition précédente, à savoir Caroline Auger et Pierre-Olivier Déry. Quinze étudiantes et étudiants de 2e et de 3e année ont pris part au concours, réalisant une vingtaine d’œuvres qui étaient en lice.

« Les participantes et participants nous ont, une fois de plus, présenté des propositions artistiques de grande qualité. Le jury a particulièrement été étonné par la maturité des propositions sculpturales qui se sont démarquées et qui ont été retenues lors de cette édition», a souligné Geneviève Lebel, enseignante au Département des arts visuels du Cégep de Drummondville.

Les propositions des étudiantes-artistes se sont démarquées pour des raisons différentes. Ainsi, Josée Lachance a été sélectionnée à l’unanimité pour le professionnalisme de son œuvre, intitulée «Matière», et la poésie qui se dégage du contraste des matériaux. De son côté, l’œuvre «Lumières», de Maude Lachapelle, a été retenue pour sa présence matérielle qui interpelle également le sens olfactif. Finalement, les membres du jury ont été charmés par «Icosaèdre», de Daphnée Hounzell, en raison de la qualité de sa réalisation technique, de sa simplicité et l’efficacité d’un minimalisme assumé.

«Je suis très contente que mon œuvre ait été sélectionnée pour l’Intercollégial, a commenté Daphnée Hounzell, mais l’émotion la plus forte lorsque je pense à cette œuvre, c’est définitivement la fierté.»

Soulignons que l’Intercollégial d’arts visuels est le rendez-vous annuel par excellence pour les étudiantes et les étudiants passionnés par cette forme d’expression et pour le public appelé à découvrir de nouveaux talents. Les participantes et les participants ont la possibilité d’exposer leurs oeuvres dans leur collège respectif, mais également de confronter leur talent et de découvrir ce qui se fait ailleurs lors du volet national du concours.

«C’est toute une chance de pouvoir participer à un tel événement. Depuis notre première participation, en 2009, trois de nos étudiants ont remporté les honneurs. C’est toujours une grande fierté pour eux et pour nous, lorsque la qualité de leur travail est ainsi reconnue!», a insisté Mme Lebel.

Au cégep de Saint-Hyacinthe, les quelque 90 lauréates et lauréats des volets locaux exposeront ensemble leurs œuvres sélectionnées, du 3 au 12 mai. En outre, ils prendront part à différentes activités (vernissage, visites, ateliers, conférences) et auront la chance d’échanger avec des professionnels du milieu des arts visuels.

«J’ai vraiment hâte de participer aux ateliers qui auront lieu durant la fin de semaine. J’espère apprendre à connaître de nouvelles techniques et de nouveaux matériaux», a indiqué Daphnée Hounzell.

Notons que l’artiste invitée du 30e Intercollégial d’arts visuels est la Montréalaise Catherine Bolduc. Celle-ci compte à son actif de nombreuses expositions individuelles et collectives, au Canada comme à l’étranger (Japon, Allemagne, États-Unis, etc.). Ses œuvres font partie d’importantes collections privées et publiques, dont celles du Musée national des beaux-arts du Québec et du Musée des beaux-arts de Montréal.

Rappelons que l’Intercollégial d’arts visuels est une production du Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec (RIASQ).