Logo cégep

27 mars 2019

Conférences et échanges pour la Semaine des sciences humaines

Au cégep de Drummondville, du 8 au 12 avril prochain

La programmation de la Semaine des sciences humaines 2019 propose une foule de conférences, documentaires et échanges, du 8 au 12 avril prochain, au cégep de Drummondville. Présentées sans frais, les activités sont accessibles non seulement aux membres de la communauté collégiale, mais également au grand public.

Cette année, la Semaine des sciences humaines, qui se déroulera sous le thème «Ouverts sur le monde», célèbre ses 20 ans. Que de chemin parcouru depuis la première édition, souligne Michel Plunus, enseignant au Département des sciences humaines et responsable de la semaine d’activités.

«La Semaine des sciences humaines, c’est un grand succès. Elle grandit et s’améliore d’année en année. Elle a démarré il y a 20 ans avec quelques activités et, aujourd’hui, on présente une semaine pleine avec des conférenciers de renom. C’est une belle réalisation de notre département d’enseignement, qui a maintenant des ramifications avec d’autres départements, comme techniques administratives, éducation à l’enfance et intervention en délinquance. Ça démontre toute la place qu’occupent les sciences humaines dans nos vies, dans notre quotidien», a-t-il indiqué.

S’ouvrir sur le monde

Des sujets comme l’environnement, l’identité de genre, les relations de couple, la radicalisation, l’égalité homme-femme, le tourisme et l’immigration font partie intégrante de la programmation 2019, tantôt abordés par des conférencières et conférenciers, tantôt par des finissantes et finissants du programme Sciences humaines. Les activités peuvent ainsi prendre la forme de conférences, d’ateliers, d’échanges, de visionnement d’un documentaire, et même d’une pièce de théâtre. Plusieurs organismes communautaires de la MRC de Drummond tiendront également des kiosques d’information dans l’atrium du collège, le mardi et le jeudi midi.

 

«On a tenté de diversifier encore plus les sujets, et sortir du sensationnalisme des médias de masse. L’actualité, oui, il y a les nouvelles, mais c’est également intéressant d’avoir une vision différente, de penser autrement. Les étudiantes et les étudiants constatent que la réalité, ce n’est pas juste ce que l’on voit. C’est aussi ce que l’on ne voit pas nécessairement. Chose certaine, la Semaine est pour eux une expérience enrichissante qui leur permet de s’ouvrir sur le monde et de partager le fruit de leurs recherches, de leurs observations, devant de grands groupes de gens», a affirmé M. Plunus.

 

En nouveauté, soulignons que quelque 200 élèves du Programme d’éducation internationale de l’école secondaire Jeanne-Mance de la Commission scolaire des Chênes auront la chance d’assister à certaines activités.

 

Soulignons que la Semaine des sciences humaines est une réalisation du Département des sciences humaines du Cégep de Drummondville, en collaboration avec la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec, le député de Drummond à la Chambre des communes, le député de Johnson à l’Assemblée nationale, l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-CSQ), et La Rose des vents.

 

Pour connaître la programmation complète de la Semaine des sciences humaines 2019, il suffit de cliquer ici.