Logo cégep

5 novembre 2019

Le Cégep de Drummondville, fier partenaire du CNIMI

Les équipes sont déjà mobilisées afin de donner vie à cette grande collaboration au sein des établissements d’enseignements supérieurs

Mme Michèle Dupuis, coordonnatrice du Département de génie mécanique, Mme Lucie Marchessault, directrice de la formation continue et des services aux entreprises, M. Mario Carrier, directeur à la Direction des études, ils sont accompagnés par les enseignants du Département de génie mécanique.

La Direction des études, la Direction de la formation continue et des services aux entreprises et les enseignants du Département de génie mécanique sont déjà à l’oeuvre pour mettre en place une collaboration interordre unique et inédite entre les milieux collégial, universitaire et manufacturier. En effet, rappelons que le 25 octobre dernier, le Cégep de Drummondville participait à l’annonce de l’octroi d’un montant de 10,7 millions de dollars du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur pour la mise en place du Centre national intégré du manufacturier intelligent (CNIMI) au sein d’un nouveau pavillon situé sur le campus de Drummondville de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Un projet propulsé par l’UQTR et le Cégep de Drummondville

Le projet du Centre national intégré du manufacturier intelligent (CNIMI) est une initiative d’une portée régionale et aussi nationale qui se veut un intégrateur et un partenaire actif des autres collaborateurs de l’écosystème québécois du secteur. Mentionnons que cette réalisation repose sur un travail concerté de la Ville de Drummondville, de la Chambre de commerce et d’industrie de Drummond (CCID), via sa table manufacturière, et de la Société de développement économique de Drummondville (SDED).

Au fil des années, le Cégep de Drummondville a laissé sa marque en matière d’innovation en développant des projets audacieux. L’association du Cégep de Drummondville au CNIMI allait donc de soi. « Motivateur de changement et de créativité, le CNIMI est non seulement structurant pour l’économie régionale, mais également unique puisque cette initiative n’existe nulle part ailleurs. C’est grâce au travail collaboratif de tous les partenaires que nous sommes maintenant en mesure d’offrir une formation unique et inattendue à la hauteur du Québec de demain », se réjouit Mme Brigitte Bourdages, directrice générale du Cégep de Drummondville.

Un plus pour les entreprises, un plus pour les étudiants

L’étudiant qui sera propulsé au coeur du CNIMI sera immergé dans un univers innovant lui offrant une formation stimulante à la fine pointe de la technologie, de la recherche, des besoins du marché du travail et des valeurs entrepreneuriales recherchées par les futurs employeurs. À cet égard, le Cégep de Drummondville a mis sur pied, en étroite collaboration avec le milieu manufacturier, une formule (Apprentissage en milieu de travail) pour les étudiants de Techniques de génie mécanique. Un projet similaire verra également le jour pour Techniques de la logistique du transport en 2019-2020. Ces deux projets s’apparentent à des formules DUAL tout en cherchant un arrimage encore plus étroit entre les besoins de formation et le milieu du travail. L’Apprentissage en milieu de travail s’inspire notamment des programmes Alternance Travail-études qui sont déjà en place au Cégep de Drummondville. Mentionnons également que Formation conseil, le service de formation aux entreprises et la Direction de la formation continue du Cégep de Drummondville travaillent déjà en partenariat avec un grand nombre d’entreprises manufacturières qui contribueront à enrichir les parcours de formation et le perfectionnement des étudiants et des travailleurs en offrant de la formation sur mesure, des programmes courts crédités ou de la Reconnaissance des acquis et des compétences.

Mme Brigitte Bourdages, directrice générale du Cégep de Drummondville lors de la conférence de presse annonçant le CNIMI.

Soucieux de son milieu et des défis régionaux, le Cégep de Drummondville continue d’être à l’avant-garde en élaborant une solution concrète pour répondre aux besoins du secteur manufacturier et en permettant le maillage extraordinaire entre l’innovation et la recherche. Le CNIMI permettra de contribuer à pallier la rareté et les écarts de main-d’oeuvre dans le domaine manufacturier innovant en répondant aux besoins en formation régulière et continue pour l’industrie; et de répondre, par de la recherche et la formation sur le terrain, aux besoins du marché des entreprises manufacturières en innovation technologique, en pratiques de gestion novatrices. « L’avenir est inattendu. L’avenir est prometteur. Sachez que le Cégep de Drummondville répondra toujours présent lorsqu’il sera question de dépassement et de création pour nous permettre de former la relève de demain, une relève hautement qualifiée et bien préparée », ajoute Mme Bourdages.