Logo cégep

24 février 2020

Huit nouvelles places en garderie au Cégep de Drummondville

Une belle nouvelle pour le programme de Techniques d’éducation à l’enfance

Le député de Johnson et ministre responsable du Centre-du-Québec, André Lamontagne, et le député de Drummond Bois-Francs, Sébastien Schneeberger, accompagnés d’enseignantes du programme Techniques d’éducation à l’enfance du Cégep de Drummondville, de membres du conseil d’administration et de l’équipe du CPE Plumeau-Soleil. (Photo : Service des communications, Cégep de Drummondville)

Le 17 février dernier, le ministère de la Famille annonçait la création de plusieurs nouvelles places en garderie dont huit à La Ribambelle, l’installation du CPE Plumeau-Soleil aménagée à même le Cégep de Drummondville.

Depuis son inauguration en 2015, La Ribambelle accueille huit enfants d’étudiants ou de membres du personnel du collège. Cette annonce vient doubler les places du service de garde, véritable laboratoire pour les étudiants du programme Techniques d’éducation à l’enfance du Cégep de Drummondville. L’installation La Ribambelle permet aux étudiants d’être en contact direct avec des enfants d’âge préscolaire (18 à 60 mois). Ils peuvent ainsi collaborer aux divers plans de mise en œuvre d’activités et ont la chance d’observer de près le travail de l’éducatrice responsable des bambins.

« La collaboration entre le milieu d’enseignement et le CPE est un avantage certain. C’est toujours une grande fierté pour nous de voir des parents terminer leurs études et se retrouver sur le marché du travail ou parfois de poursuivre leurs études à l’université. Nous savons que nous avons fait une différence dans leur parcours », mentionne Stéphanie Fréchette, directrice du CPE Plumeau-Soleil.

Rappelons que le programme Techniques d’éducation à l’enfance, qui affiche un taux de placement de 96 %, a pour but de former des personnes aptes à exercer la profession d’éducatrice ou d’éducateur en services de garde auprès d’enfants âgés de 12 ans et moins. Sa fonction principale consiste à créer un milieu de vie propice au développement physique, psychomoteur, cognitif, langagier, socioaffectif et moral de l’enfant, en établissant avec celui-ci une relation significative sur le plan affectif.

L’éducatrice ou l’éducateur en services de garde peut travailler dans différents milieux : centres de la petite enfance (CPE) en installation ou en milieu familial, services de garde en milieu scolaire, garderies à but lucratif, etc.