Logo cégep

3 septembre 2020

Un nouveau mandat pour le CCEG

Une recherche-action sur la spiritualité qui contribuera à l’amélioration de certaines pratiques dans les résidences privées pour aînés

Le Centre collégial d’expertise en gérontologie (CCEG | CCTT) du Cégep de Drummondville, en partenariat avec la Résidence du Haut Richelieu Inc., a obtenu une subvention d’engagement partenarial du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), d’une valeur de 25 000 $, pour la réalisation de la recherche-action Favoriser le développement de la spiritualité des aînés dans les résidences privées (RPA) et leur communauté. Ajoutons que le projet fait suite à une demande de la Coopérative Soins et Sérénité, qui développera, d’ici peu, un quartier intergénérationnel pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer à Saint-Jean-sur-le Richelieu.

« Le désir de donner un sens spirituel à la vie s’accentue avec l’avancée en âge, notamment lorsque la personne est confrontée à la souffrance, à la solitude et à la maladie. Cette réalité est davantage remarquée parmi les personnes hospitalisées et hébergées », remarque la directrice du CCEG, Mme Nathalie Mercier. C’est donc à travers un nouveau partenariat avec la Résidence du Haut Richelieu Inc. que le Centre collégial d’expertise en gérontologie drummondvillois réalisera cette recherche.

La spiritualité a un sens plus large et une dimension plus profonde que la religion. Elle est inhérente à chaque être humain. Elle réfère aux aspects subjectifs, liés à la vie intérieure et aux notions de quête de sens, de valeurs fondamentales, d’identité profonde et d’ouverture à la transcendance.

Cette recherche-action contribuera à une meilleure connaissance des besoins spirituels des aînés et des initiatives favorisant le développement de leur spiritualité, à une amélioration des pratiques, ainsi qu’au renforcement du développement de la spiritualité des aînés dans leur RPA et leur communauté. « Plusieurs retombées sont attendues pour les aînés : une meilleure santé physique et mentale, une qualité de vie, un sens à la vie, un sentiment de bien-être », mentionne Mme Marie-Ève Bédard, Ph. D., chercheure et conseillère pédagogique à la recherche.

Des activités de transfert et de mobilisation des connaissances, tant provinciales qu’internationales, seront réalisées par le CCEG durant et à la suite de ce projet pour maximiser le nombre de Canadiens et de RPA pouvant en bénéficier.