Logo cégep
object(WP_Term)#18413 (12) { ["term_id"]=> int(3) ["name"]=> string(25) "Cégep (nouveau site Web)" ["slug"]=> string(5) "cegep" ["term_group"]=> int(0) ["term_taxonomy_id"]=> int(3) ["taxonomy"]=> string(9) "microsite" ["description"]=> string(0) "" ["parent"]=> int(0) ["count"]=> int(580) ["filter"]=> string(3) "raw" ["home_url"]=> string(94) "https://www.cegepdrummond.ca/formulaire-premiers-pas-vers-leducation-a-la-petite-enfance-2024/" ["parent_id"]=> int(3605) }

3605

2 mars 2023

Le placard, c’est pour les balais !

Le Centre collégial d’expertise en gérontologie du Cégep de Drummondville lance un jeu sérieux de sensibilisation à l’intimidation envers les personnes LGBT+

Le Centre collégial d’expertise en gérontologie du Cégep de Drummondville (CCEG | CCTT) a lancé en février dernier le jeu sérieux Le placard, c’est pour les balais qui vise à sensibiliser les résidents, les membres du personnel, ainsi que les dirigeants de résidences privées pour aînés à la maltraitance envers les personnes LGBT+.

La création de ce jeu sérieux, qui prend la forme d’une activité numérique interactive dans laquelle l’utilisateur explore différents scénarios en lien avec le sujet de la maltraitance des personnes LGBT+, découle du projet de recherche-action dirigé par la chercheure principale Marie-Ève Bédard, Ph. D. intitulé Des résidences privées plus saines, sécuritaires, accueillantes et inclusives au moyen d’un jeu sérieux visant à prévenir et à contrer la maltraitance envers les personnes aînées lesbiennes, gaies, bisexuelles et trans (LGBT+).

Le jeu sérieux est disponible pour toute la population et pour tous ceux et celles qui souhaitent développer leur compréhension des enjeux qui découlent de la maltraitance envers les personnes LGBT+ en résidence privée pour aînés. « Les personnes aînées en résidence privée, tout comme nous, sont sujettes à vivre des expériences discriminatoires. Si on souhaite une société plus inclusive, il faut aussi que ça passe par les milieux de vie des personnes aînées. », explique Nathalie Mercier, directrice du CCEG | CCTT.

Des partenaires et collaborateurs impliqués

Ce projet, réalisé entre novembre 2020 et novembre 2022, a été mené de front par le Centre collégial d’expertise en gérontologie (CCEG | CCTT) du Cégep de Drummondville, la résidence Jazz de Drummondville, le Groupe régional d’intervention sociale (GRIS) Mauricie-Centre-du-Québec, la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées, le Département de psychiatrie et neurosciences de l’Université Laval, le Centre d’initiation à la recherche et d’aide au développement durable (CIRADD) du Cégep de la Gaspésie et des Îles et le Centre en imagerie numérique et médias interactifs (CIMMI) du Cégep de Sainte-Foy.

Il a été financé par le Fonds de recherche du Québec, Société et culture et ses partenaires, le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH), le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI), le ministère de la Santé et des services sociaux (MSSS) et la Société d’habitation du Québec (SHQ), dans le cadre de l’Action concertée, Programme de recherche sur les p. a. vivant des dynamiques de marginalisation et d’exclusion sociale.