Logo cégep
object(stdClass)#14431 (4) { ["slug"]=> string(5) "cegep" ["name"]=> string(6) "Cégep" ["home_url"]=> string(28) "https://www.cegepdrummond.ca" ["parent_id"]=> int(3605) }

3605

La Table régionale de concertation des aînés de la Montérégie (TRCAM) sollicite un partenariat avec le Centre collégial d’expertise en gérontologie (CCEG|CCTT) du Cegep de Drummondville pour dresser un diagnostic de son territoire. La question à laquelle on souhaite répondre est : Quels sont les services disponibles qui contribuent au maintien des aînés dans leur communauté en Montérégie? 

Lors de notre rencontre initiale, ensemble, nous avons identifié quatre facteurs ayant un impact sur la vie quotidienne des personnes vieillissantes en général et pas exclusivement des personnes âgées en perte d’autonomie.

Concernant l’alimentation, nous nous sommes demandé : « Où peut-on faire l’épicerie si on exclut les dépanneurs? ». Au sujet des transports : « Quelles sont les alternatives au véhicule privé accessibles? ». Relativement à l’habitation, « Existe-t-il des options autres que la maison individuelle comme des coopératives d’habitation, HLM, résidences collectives privées, formules intergénérationnelles, etc.? ». Enfin, en matière de soins de santé, « Où est la pharmacie la plus proche et le cabinet médical ou de soins infirmiers? ».

Ces domaines sont connus pour être des déterminants environnementaux du maintien des aînés dans leur communauté.

« Dans les régions rurales, les personnes âgées ont tendance à quitter leur rang pour se rapprocher du noyau villageois, si les services de base s’y trouvent encore (épicerie, service de santé et de pharmacie, etc.). Si ces services ne sont pas présents sur leur territoire, ces personnes quittent rang et village pour rejoindre la ville la plus proche, qui leur fournira les services dont elles ont besoin » (MAMROT, 2004, p. 66)1

Par sa combinaison rurale, urbaine, péri métropolitaine, le territoire de la Montérégie est complexe Un second niveau de complexité réside dans la superposition des régions administratives et sociosanitaires. En effet, la personne peut résider en Montérégie, mais relever des établissements de santé de l’Estrie. Quant au transport, en regardant une carte du réseau routier, force est de constater que les autoroutes convergent en étoile vers l’île de Montréal et favorisent moins les déplacements intrarégionaux.

La recherche consiste donc en un relevé cartographique, village par village, ville par ville des quatre domaines de services identifiés (alimentation, transport, habitation et santé) permettant d’identifier les forces et les faiblesses sur la base de ses décomptes quantitatifs.

La recherche comporte aussi une dimension qualitative. En effet, les partenaires de la TRCAM sont contactés pour un entretien téléphonique sollicitant leur connaissance du territoire et des réussites, initiatives prometteuses favorisant le maintien des aînés dans leur communauté.

À l’issue de cette collaboration, le Centre collégial d’expertise en gérontologie remettra à la Table régionale de concertation des aînés de la Montérégie, une carte des services disponibles afin d’identifier avec ses partenaires les espaces dont il faut soutenir la vitalité et les expériences dont il est judicieux de s’inspirer pour le maintien des personnes vieillissantes dans leur communauté.

Ce partenariat est rendu possible grâce à l’appui financier du Gouvernement du Québec à la TRCAM.