Logo cégep
object(stdClass)#14413 (4) { ["slug"]=> string(5) "cegep" ["name"]=> string(6) "Cégep" ["home_url"]=> string(28) "https://www.cegepdrummond.ca" ["parent_id"]=> int(3605) }

3605

La pandémie a mis à l’épreuve les couples. Les mesures de confinement et de déconfinement se sont avérées être des stresseurs importants. Ces stresseurs ont généré des conséquences telles que des problèmes financiers, une augmentation de la consommation de substances psychoactives (ex., alcool, drogues, médicaments), de l’isolement, de l’anxiété, des états dépressifs, des comportements d’impatience ou d’agressivité, tous des irritants influençant la vie à deux.

Peu importe le stresseur vécu par le couple, celui-ci modifiera le comportement, les attitudes et les émotions de chacun des partenaires. Dans cet article, il sera question des modifications qui se produisent lorsque les couples font face à un stresseur et des stratégies à employer pour les surmonter.

De nombreux stresseurs joncheront le parcours des couples tout au long de leur vie conjugale, qu’ils soient positifs (ex. : cohabitation, mariage, venue d’un enfant) ou négatifs (ex., maladie, perte d’emploi, deuil). Que provoquent ces stresseurs chez les couples?

Premièrement, le couple est constitué de deux personnes différentes qui réagiront fort possiblement de façon unique à ce stresseur. La réaction de chacun des conjoints découle de son histoire, de sa personnalité, de son éducation, de sa capacité de résilience, de sa façon de voir la vie, etc. Il est possible que la réaction du partenaire suscite de l’incompréhension de la part de l’autre conjoint augmentant ainsi les risques de tension dans le couple pouvant mener éventuellement à des conflits. Bien que les conflits soient un mal nécessaire de la vie à deux, lorsqu’ils surviennent au même moment qu’un stresseur important, il ajoute une pression supplémentaire chez les conjoints.

Deuxièmement, les stresseurs ne sont pas tous égaux. Alors que certains stresseurs permettent aux personnes de modifier la situation, d’agir concrètement sur des éléments de celle-ci, d’autres offrent peu d’opportunité de contrôle (Côté et al. 2012). Les conjoints ne sont pas tous équipés de la même façon pour faire face à ces différents types de stresseurs. Ils n’ont pas tous la même capacité d’adaptation. Certains seront beaucoup plus déstabilisés que d’autres, et développeront des conséquences du stress (ex., détresse psychologique) qui auront des impacts sur son comportement puis, par ricochet, sur la tension entre les conjoints. Le choix des stratégies pour s’adapter au stresseur peut également représenter une source de désaccord dans le couple.

 

Troisièmement, les stresseurs amènent souvent une introspection de la part de chacun des conjoints en plus de présenter une occasion de faire le point sur sa vie personnelle, mais aussi conjugale. Ainsi, si des situations insatisfaisantes perduraient dans le couple, il est possible que ce stresseur devienne un déclencheur pour l’un des conjoints qui peut choisir de mettre un terme à la relation. Toutefois, certains couples se rapprocheront et feront équipe pour faire face à ce stresseur.

Comment éviter que la tension augmente dans le couple lorsqu’un stresseur est présent et mette en péril la relation amoureuse? Voici une liste de conseils qui je l’espère pourront vous être utiles.

  1. Prendre le temps de mûrir ses décisions. Le stresseur peut faire ressortir les moins belles facettes des deux conjoints comme leur manque de patience, l’instabilité de leur humeur ou leur mauvaise gestion de la colère. Malheureusement, le conjoint écope souvent de ces écarts de conduite. Il est important de se demander si ce qui nous irrite en ce moment était présent avant ce stresseur ou bien si c’est le contexte actuel de stress qui nous rend insatisfaits de la relation. Cela évitera qu’on regrette une séparation.
  2. Former une équipe pour faire face au stresseur. Communiquer à son conjoint comment on se sent concernant le stresseur et ce qui en découle permet à l’autre personne de mieux comprendre vos réactions ou votre irritation. Écouter son conjoint ou le questionner sur comment il vit la situation permet d’amorcer et de maintenir un véritable dialogue. Discuter sans jugement, dans l’accueil de l’autre, peut souder le couple et vous aider à faire face au stresseur.
  3. Si un stresseur perdure dans le temps, il peut être intéressant de faire des bilans périodiquement afin d’échanger et de comprendre la position de l’autre. Cela permet d’évoluer ensemble dans cette situation difficile.
  4. Cesser de vouloir revenir en arrière. Il faut tenter le plus possible de faire le deuil de ce qu’était la situation d’avant le stresseur pour éviter de vivre de continuelles frustrations. Il faut plutôt tenter de réorganiser sa vie pour qu’elle soit le plus agréable possible en tenant compte des nouveaux éléments qu’amène le stresseur. Cela aidera les conjoints à déployer les efforts aux bons endroits.
  5. S’accorder du temps à soi pour retrouver son énergie, diminuer son stress personnel et devenir plus disponible pour le couple. Il est possible de se faire une liste d’activités plaisantes ou qui font du bien afin d’en parsemer le quotidien. Prendre soin de soi permet de mieux prendre soin de l’autre et ainsi, agir plus efficacement pour résoudre la situation de stress.
  6. Établir un réseau de soutien. Bien que le conjoint représente un confident de choix, il peut être judicieux d’obtenir du soutien d’autres personnes de notre entourage. Cela nous permet de ventiler des émotions, raconter ses expériences sans avoir peur que cela n’affecte le conjoint. De plus, côtoyer d’autres personnes nous permet de passer d’agréables moments en leur compagnie, de rire ou de nous divertir. Bref, prendre une pause du stresseur pour mieux s’y concentrer par la suite.
  7. Se réserver des moments de couple. Planifier à son agenda des moments où le couple sera prioritaire. On y place des activités que tous les deux apprécient. Cela permet d’entretenir les sentiments amoureux, d’offrir du soutien, du réconfort et de la sécurité à son conjoint et puis d’en recevoir. Pendant ces moments à deux, interdiction de parler ou de faire allusion au stresseur. On savoure simplement le bonheur d’être ensemble!

Bref, affronter un stresseur n’est pas toujours facile. Il bouleverse, impose des changements, des pertes ou des deuils. Toutefois, le couple peut représenter un avantage : être une équipe pour l’affronter. Pour cela, il faut rester uni et éviter que le stresseur nous éloigne l’un de l’autre. Alors, êtes-vous prêt à affronter le stresseur de l’heure, la COVID-19, en équipe?