Logo cégep
object(stdClass)#14396 (4) { ["slug"]=> string(5) "cegep" ["name"]=> string(6) "Cégep" ["home_url"]=> string(28) "https://www.cegepdrummond.ca" ["parent_id"]=> int(3605) }

3605

Mission lutin pour Noël

La pandémie à COVID-19 teste notre capacité d’adaptation comme jamais, et ce, même au temps des fêtes. Il est clair que Noël sera différent cette année. Auparavant, nous invitions rarement la Santé publique à guider nos festivités! Le cadre imposé pour les festivités de 2020 soulève des émotions variées chez les individus : stress, perte de contrôle, tristesse, ambivalence, inquiétude, soulagement, joie, etc. Comment composer avec ce cadre, comment profiter de cette période de l’année afin de ressentir du bien-être? La réponse, imitez les lutins! Oui, oui, vous avez bien lu, imitez les lutins!

 

Avez-vous de la génétique de lutin en vous? Avez-vous cette capacité de voir au-delà de l’événement ou de l’objet pour vous amuser, d’utiliser un objet à une autre fonction que celle pour laquelle il a été créé, de cultiver l’esprit de communauté, de faire ce qui vous fait du bien ou ce qui vous rend heureux et d’aimer faire rire par vos cabrioles? Avez-vous des points en commun avec ces petits êtres féériques qui s’invitent chez nous à Noël?

 

En effet, les lutins ont cette capacité de voir au-delà de l’événement ou de l’objet pour s’amuser. La pandémie a désorganisé notre période des fêtes. Il est normal que nous sentions que nous avons perdu nos repères habituels de planification, d’organisation et de tenue des festivités. Nous devrons faire le deuil de nos traditions si chères à Noël. Mais tout comme les lutins, nous pouvons en profiter pour en établir de nouvelles. Nous devrons donc choisir de célébrer à l’intérieur du cadre donné par la Santé publique et oser planifier des activités permises que nous n’avions pas l’habitude de faire. Se renouveler n’est pas toujours inintéressant! À nous de saisir cette opportunité!

 

Aussi, les lutins utilisent souvent les objets à une autre fonction que celle pour laquelle ils ont été créés. Nous pouvons également nous questionner sur comment nous pourrions mettre à profit ce qui nous entoure pour célébrer Noël de façon plaisante. Pourquoi ne pas utiliser la nourriture pour faire plaisir à un proche? Cuisiner la tarte préférée de Gérard ou les biscuits de Johanne ou… et se rendre chez ces personnes pour leur livrer. Il pourrait être possible de discuter à l’extérieur, à deux mètres quelque instant et avoir ainsi le bonheur d’être en leur présence. Pourquoi ne pas utiliser l’ordinateur, la tablette ou le cellulaire pour se convier à un repas de Noël ou à un Nouvel An mémorable? Nous revêtons nos plus beaux atours et nous nous branchons en vidéoconférence pour partager un souper ou faire le décompte de la nouvelle année. Pourquoi ne pas faire du masque une belle décoration en lui ajoutant des pompons, des dessins représentant Noël pour se mettre dans l’ambiance des fêtes? Bref, il est possible d’utiliser notre créativité pour se réinventer.

 

Les lutins ont un formidable esprit de communauté qui pourrait nous inspirer. La durée de la pandémie et tous les sacrifices qu’elle exige fait en sorte que nous pourrions être tenté par moment de nous comporter comme des enfants gâtés qui revendiquent le droit à notre souper de Noël à plusieurs convives, à notre voyage en famille, à nos fêtes du Nouvel An, etc. C’est normal d’en avoir ras le bol de toutes les contraintes, mais comme les lutins, la plupart d’entre nous finissent par penser à l’impact de nos comportements et de nos décisions puis nous revenons à un équilibre permettant la sécurité et le respect des personnes de la communauté. Les consignes de la Santé publique ne peuvent pas être vécues par tous de la même façon puisque nous ne sommes pas tous égaux vis-à-vis elles : nous avons un état de santé différent, des risques différents, des inquiétudes et des peurs différentes amenant inévitablement des choix différents (ex., choisir de ne pas se rendre à un rassemblement). Plus que jamais, nous devrons faire preuve de respect, de bienveillance et d’indulgence à l’égard des gens de la communauté face aux choix qu’ils feront dans la latitude du cadre imposé par la Santé publique. Nous pouvons également contribuer au bonheur de la communauté en décorant à l’extérieur pour Noël. Une étude de Werner et ses collaborateurs (1989) montrent que les gens qui décorent tôt à Noël sont plus amicaux, plus ouverts et plus sociables que ceux qui ne le font pas. En décorant, vous pouvez contribuer à mettre des sourires sur le visage des passants. Une autre façon de contribuer à la communauté est de distribuer votre budget des fêtes autrement cette année en faisant parvenir des présents à leur résidence aux gens que vous ne pourrez pas rencontrer à Noël ou encore en faisant un don de charité à des causes qui vous tiennent à cœur.

 

Les lutins ont également la sagesse de faire attention à eux et à leur bien-être. Tout comme eux, nous pouvons prendre le temps de nous offrir un cadeau à nous de nous. La pandémie nous place face à des contraintes importantes de rassemblement, activité importante dans le temps des fêtes. Elles nous imposent des choix déchirants. Il devient important de s’accorder une période de réflexion afin de faire des choix qui nous conviendront vraiment. Posons-nous les questions suivantes : qu’est-ce que j’ai le plus envie ou qui me ferait le plus plaisir? De quoi ai-je le plus besoin? Qu’est-ce qui me stresse le plus ou m’inquiète le plus? Avec qui ai-je le plus envie de célébrer si je souhaite le faire? De plus, plusieurs petites attentions peuvent contribuer à rendre le temps des fêtes agréable : visionner nos films préférés de Noël, écouter notre musique favorite du temps des fêtes, pratiquer des activités que nous affectionnons, etc. Il est aussi possible de convertir ce qui nous manque de cette période des Fêtes en anticipation les prochaines périodes des fêtes post-pandémie. Il est bien de nous rappeler que les vaccins sont tout proche et que bientôt, la pandémie sera derrière nous. Cela nous aide à demeurer positifs.

 

Évidemment, les lutins aiment bien faire toute sorte de cabrioles pour mettre un peu de bonheur dans le cœur des gens qu’ils aiment. Nous pouvons les imiter même en ce temps de pandémie en nous questionnant sur ce que les gens que nous aimons ont envie, ont besoin, leur feraient plaisir? Nous pouvons nous demander comment nous pouvons être présents pour eux tout en respectant les consignes de la Santé publique. Plusieurs moyens sont envisageables : écrire de belles cartes de Noël (papier ou virtuelle), leur envoyer une belle boule de Noël avec un gentil petit mot, leur faire parvenir des photos, planifier des vidéoconférences avec eux, etc.

 

Certes, il faudra être imaginatif pendant la période des Fêtes 2020, mais la limite de notre créativité est celle que nous nous imposons. À nous de décider, si nous trinquons ce Noël avec un verre à moitié vide ou à moitié plein. Et surtout, n’oubliez jamais que même un verre à moitié vide peut être positif… si nous nous rappelons que la moitié bue nous a procuré du bonheur!

 

 

Joyeuses Fêtes à tous!