Logo cégep

    Le virage technologique 4.0 impacte plusieurs métiers manufacturiers

    Afin de permettre aux techniciens et technologues en génie mécanique et en génie industriel de découvrir de nouvelles technologies numériques et de s’initier à l’univers du 4.0, nous avons mis sur pied le programme de formation : Le technicien au cœur de « l’industrie 4.0 ».

    Ce programme vise à développer les compétences relationnelles et collaboratives des employé(e)s techniques œuvrant dans un contexte d’implantation des technologies numériques liées à « l’industrie 4.0 ».

    C’est un parcours de 10  ateliers que nous lançons au printemps 2019.  Grâce à la participation financière de la commission régionale des partenaires du marché du travail (CRPMT), nous pouvons offrir pour une première fois ce parcours tout à fait gratuitement!

    Clientèle visée

    Les technicien(ne)s en génie mécanique ou industriel œuvrant en entreprises manufacturières. Les candidat(e)s doivent être accompagné(e)s de leur supérieur(e) à la rencontre de démarrage et lors de l’exposé oral du candidat. La présence des superviseur(e)s est facultative pour les autres rencontres.

    Préalables

    Être à l’emploi d’une entreprise manufacturière ayant amorcé un processus de transformation numérique en lien avec « l’industrie 4.0 ». Par exemple : implantation de système de gestion des connaissances (ex. POKA, VKS), d’un logiciel de gestion de l’entrepôt (WMS : warehouse management system), d’un prologiciel de gestion intégrée (ERP : enterprise resource planning), d’un système avancé de planification et d’ordonnancement (APS : advanced planning and scheduling), d’un système d’exécution manufacturière (MES : manufacturing execution system), d’équipements de protection individuelle (EPI) utilisant la réalité augmentée en maintenance, de cobots, etc.

    Objectif

    Ce programme vise à développer les compétences relationnelles et collaboratives des employé(e)s techniques oeuvrant dans un contexte d’implantation des technologies numériques liées à « l’industrie 4.0 ».

    Plus particulièrement, le programme permettra aux candidat(e)s :

    1. De mieux comprendre la nécessité et les avantages des technologies numériques avancées;
    2. D’évaluer l’impact de la coopération entre les différentes parties prenantes (employés, fournisseurs, clients, consultants, direction, etc.) dans le succès d’un projet d’innovation;
    3. D’être en mesure de détecter et de mettre en œuvre des opportunités d’amélioration liées aux technologies numériques implantées (ou en voie d’implantation);
    4. De mieux assimiler les nouvelles technologies numériques par l’exemplarité issue d’échanges avec les autres participants;
    5. D’expérimenter les bienfaits de l’entraide et du réseautage externe à l’entreprise;
    6. De démystifier les résistances au changement;
    7. D’apprendre à interagir efficacement au sein d’une équipe;
    8. De développer un leadership transformationnel.

    Une formule inédite

    La nécessité d’offrir une formation adaptée aux situations réelles et aux problématiques souvent inattendues qu’engendre le virage numérique en usine amène INC. à développer un programme innovant dans lequel le (la) technicien(ne) sera encouragé(e) à interagir sur le contenu des ateliers en fonction de son expérience et de ses besoins. Ainsi, chacun des technicien(ne)s aura la possibilité de partager avec le groupe une situation d’implantation de nouvelles technologies qui fera l’objet d’échanges et d’entraide. Bien que certains éléments de contenu soient suggérés dès le départ, le concept d’apprentissage se veut flexible et l’apport des participant(e)s vise à guider le formateur sur les aspects théoriques à être renforcés dans le but d’améliorer le processus de résolution de problèmes en groupe. Afin de mieux assister les technicien(ne)s dans leur processus de réflexion, la formation comprend également des visites d’usines ou de laboratoires, des présentations et des témoignages ciblés performés par des spécialistes, ainsi que des capsules interactives sur des applications de technologies en lien avec « l’industrie 4.0 ».

    Activités et thèmes suggérés

    Afin de faciliter le réseautage entre les participant(e)s, nous proposons un groupe de six technicien(ne)s accompagné(e)s de leur superviseur(e). Les ateliers peuvent se donner au Cégep de Drummondville ou dans l’usine du (de la) participant(e).  Il est à noter que les thèmes des présentations et des exposés peuvent être modifiés en fonction des demandes des participant(e)s.

     

    SéancesThèmesHeuresDatesActivités
    1Rencontre de démarrage
    Technicien(ne)s et superviseur(e)s

    L’ère du 4.0
    3 h24 janvier 20201. L’industrie 4.0 : son origine, son évolution et les enjeux
    2. Des changements au-delà de la technologie
    3. La coopération inter organisationnelle
    4. Explication de l’approche de codéveloppement
    5. Explication des exposés des participant(e)s
    6. Explication des capsules vidéo interactives
    7. Session d’échanges pour suggestions ou adaptation des prochains ateliers
    2Les systèmes de communication et de gestion des connaissances3 h7 février 20201. Retour sur la capsule vidéo interactive « Transmettre ses connaissances à l’ère du numérique »
    2. La résistance aux changements : une affaire de préoccupations
    3. Exposé de l’entreprise X sur l’implantation d’un système de communication ou de gestion des connaissances (ex. POKA, VKS ou autres)
    4. Session d’échanges et de résolution de problèmes
    5. Rétroactions et suggestions
    3L’usine cyber physique3 h21 février 20201. Visite de l’usine cyber physique du CRIQ à Québec
    2. Présentation
    3. Échanges et période de questions
    4L’internet des objets (IOT)3 h6 mars 20201. Retour sur la capsule vidéo interactive « L’inter connectivité »
    2. L’interconnexion des hommes, systèmes et objets
    3. Exposé de l’entreprise X sur une implantation d’un système de gestion de l’entrepôt (WMS)
    4. Session d’échanges et de résolution de problèmes
    5. Rétroactions et suggestions
    5La réalité augmentée : des applications à la sécurité et à la maintenance3 h20 mars 20201. Retour sur la capsule vidéo interactive « La réalité augmentée et les équipements de protections individuelles (EPI) »
    2. Présentation de nouvelles technologies adaptée à la sécurité et à la maintenance par un spécialiste invité
    3. Exposé de l’entreprise X sur une application de réalité augmentée
    4. Période de discussion et d’échanges
    5. Rétroactions et suggestions
    6L’intelligence artificielle (IA): l’apprentissage profond et le machine learning3 h3 avril 20201. Présentation sur les enjeux de l’intelligence artificielle
    2. Témoignage d’un invité sur l’application d’IA dans le développement d’un produit
    3. Débat avec jeux de rôles
    4. Rétroactions et suggestions
    7Implanter avec agilité les prologiciels de gestion intégrée (ERP)3 h17 avril 20201. Retour sur la capsule vidéo interactive « La méthode agile »
    2. Le leadership transformationnel
    3. Exposé de l’entreprise X sur une implantation d’un prologicel de gestion (ERP)
    4. Session d’échanges et de résolution de problèmes
    5. Rétroactions et suggestions
    8Les cobots3 h1 mai 20201. Retour sur la capsule vidéo interactive
    « Les cobots»
    2. Le travail d’équipe avec ou sans cobot
    3. Exposé de l’entreprise X sur une expérience de travail avec cobots
    4. Session d’échanges et de résolution de problèmes
    5. Rétroactions et suggestions
    9Le Big data, à l’ère du prédictif3 h15 mai 20201. Retour sur la capsule vidéo interactive « croiser les données pour améliorer la qualité de la production »
    2. Exposé de l’entreprise X sur une application de maintenance prédictive
    3. Présentation d’un spécialiste sur l’amélioration de la qualité avec un MES (manufacturing execution system).
    4. Rétroactions et suggestions
    10Session à monter selon les suggestions apportées par les participant(e)s à la rencontre de démarrage3 h29 mai 2020À venir

    Suzanne Goupil, MBA (profil « Gestion de l’innovation »), doctorante en administration à l’UQTR, offre du service-conseil, ainsi que de la formation en innovation et en développement stratégique d’entreprises. Ces nombreuses années d’expérience à la direction générale de la PME de fabrication d’abrasifs industriels qu’elle a cofondée lui ont permis de développer une capacité de vision à long terme orientée sur les nouveaux défis de notre époque, plus particulièrement, l’innovation, la recherche et le développement expérimental et l’efficacité opérationnelle. Elle table présentement sur sa thèse de doctorat qui porte sur la coopération entre les centres de recherche universitaires et les entreprises.

    Inscription

    Nous avons dix places disponibles, inscrivez-vous dès maintenant!

    Je m’inscris!

    Avec la collaboration financière de