Logo cégep
object(stdClass)#19449 (4) { ["slug"]=> string(5) "cegep" ["name"]=> string(6) "Cégep" ["home_url"]=> string(28) "https://www.cegepdrummond.ca" ["parent_id"]=> int(3605) }

3605

Deviens la star des coulisses avec notre programme de formation ultrapolyvalent en techniques spécialisées en production scénique ! Imagine-toi maîtriser l’éclairage, la sonorisation, la projection audiovisuelle et même la diffusion web d’événements. Tu seras l’atout de toute production, un talent recherché dans un marché où les experts sont rares.

Plonge dans l’univers des techniques de scène avec nous. Découvre tous les rouages de l’équipement et des logiciels de pointe, et acquiers les compétences indispensables pour créer des événements de qualité professionnelle.

Apprends à planifier, installer, concevoir, éclairer, sonoriser et piloter un projet avec brio.

Prêt(e) à devenir la pépite des coulisses ? Rejoins-nous et découvre tout ce que tu peux accomplir dans le monde palpitant de la production d’événements !

Ça m’intéresse

Les étudiants et étudiantes qui composent la cohorte de francisation ont terminé leur parcours d’apprentissage au Cégep (Crédit photo : Service des communications du Cégep de Drummondville)

Le 28 juin marque une étape mémorable pour les étudiants et étudiantes de la cohorte de francisation du Cégep de Drummondville, alors qu’ils terminent leur année d’études avec succès. Durant les douze derniers mois, ils ont travaillé assidûment pour améliorer leur expression orale et écrite, leur compréhension de la grammaire et leur vocabulaire, afin de développer leur connaissance de la langue française.

« Après 1 320 heures de cours de francisation, notre cohorte peut être très fière du niveau de français qu’elle a atteint. Chaque personne a travaillé fort et a fait preuve de détermination pour apprendre la langue. Nous leur souhaitons beaucoup de succès dans leurs projets à venir. », explique Miguel Boucher, conseiller pédagogique à la Formation continue et au service aux entreprises du Cégep de Drummondville.

Le programme de francisation du Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration est dispensé au Cégep de Drummondville afin de favoriser l’intégration socioprofessionnelle des personnes immigrantes dans les milieux de vie francophones.

Informations

Identification(Nécessaire)

Auditions

Les places sont limitées. Premier arrivé, premier servi. Un courriel vous sera envoyé pour confirmer l'heure exacte de votre audition/entrevue.
Choix de la date d'audition(Nécessaire)
IMPORTANT : Veuillez noter à votre agenda la plage horaire que vous choisirez.
En remplissant ce formulaire d’intérêt, il n’y a aucun engagement de votre part. Nous vous tiendrons informé du moment de la prochaine séance d’information.

 

Afin d’obtenir votre diplôme par la démarche de Reconnaissance des acquis et des compétences, vous devez compléter toutes les compétences en lien avec le programme.

Sylvie Norris, Directrice de la Formation continue et des services aux entreprises du Cégep de Victoriaville Denis Deschamps , directeur général du Cégep de Victoriaville Lucie Allard, mairesse de Bécancour Pierre Leblanc, directeur général du Cégep de Drummondville Lucie Marchessault, directrice de la Formation continue et des services aux entreprises du Cégep de Drummondville

À la lumière de récentes annonces d’investissements dans le parc industriel de Bécancour et afin de répondre aux besoins de développement de compétences dans la région, les services de formation continue des cégeps de Drummondville et de Victoriaville, de concert avec la Ville de Bécancour, se mobilisent et conjuguent leurs expertises.

En tant que seules institutions collégiales autorisées à offrir de la formation continue créditée sur le territoire des MRC Bécancour et Nicolet-Yamaska, les trois organisations reconnaissent l’importance et l’ampleur des différents projets porteurs de la Filière Batteries qui viendront s’implanter sur le territoire de Bécancour et s’unissent pour répondre aux besoins de formation qui s’y rattachent.

L’objectif est d’établir un centre de formation permanent, sur place, afin de participer activement à la formation de la future main-d’œuvre dans la région. « Le Cégep de Drummondville, en collaboration avec le Cégep de Victoriaville et la Ville de Bécancour, se réjouit d’assumer un rôle de leader en offrant conjointement de la formation collégiale en présence à Bécancour et d’ainsi continuer à contribuer au développement du Centre-du-Québec. », explique Pierre Leblanc, directeur général du Cégep de Drummondville.

 

Des programmes sur mesure

Avec l’aide des partenaires locaux, dont la Ville de Bécancour, les services de formation continue des cégeps de Drummondville et de Victoriaville visent à offrir de toutes nouvelles attestations d’études collégiales (AEC). Ces nouveaux programmes, actuellement à l’étude et développés en adéquation avec les besoins des entreprises du secteur industriel, incluent des spécialisations en instrumentation, automatisation et contrôle, ainsi qu’en analyse chimique du lithium. Cette nouvelle offre de formation à Bécancour s’étoffera au fil du temps, avec comme objectif de développer des programmes à vocation plus générale.

Les expertises combinées des deux collèges les positionnent avantageusement dans les domaines de la recherche, de l’innovation et du transfert technologique, ainsi que dans le virage 4.0 pour le secteur manufacturier. Ces expertises sont d’ailleurs soutenues par la présence d’Inovem et du Centre intégré de formation et d’innovation technologique (CIFIT) à Victoriaville et du Centre national intégré du manufacturier intelligent (CNIMI) à Drummondville. « Avec la mutualisation de nos compétences reconnues dans une foule de domaines, nous sommes très heureux de pouvoir soutenir, sur place, autant les entreprises de la nouvelle Filière Batteries que l’ensemble des institutions, commerces et industries déjà bien implantés dans la région de Bécancour pour leurs besoins de formation initiale et de perfectionnement », souligne Denis Deschamps, directeur général du Cégep de Victoriaville.

Une collectivité en croissance

En développant le secteur industriel, on fait aussi croître la communauté. Les deux institutions collégiales sont aussi prêtes à répondre aux besoins de formation d’une population qui grandit, notamment par leurs programmes d’AEC Techniques d’éducation à l’enfance, Agent en support à la gestion des ressources humaines, Soutien administratif et bureautique, Développement et mobilisation des com

munautés locales, et plus encore. Les centres de services scolaires, les cégeps de Shawinigan, de Trois-Rivières ainsi que l’UQTR participeront également à l’élaboration de l’offre selon leurs expertises respectives.

« L’ajout d’une offre de cours des cégeps de Victoriaville et Drummondville à Bécancour est une excellente nouvelle pour notre communauté et c’est une grande fierté pour la Ville de faire partie prenante de ce projet innovant. Je salue l’agilité et la souplesse de ces deux institutions scolaires qui ajustent leur offre aux besoins grandissants de notre territoire, et ce, autant pour les entreprises actuelles que celles à venir », exprime la mairesse de Bécancour, Mme Lucie Allard. L’implication des deux cégeps dans les travaux du comité d’action sur la main-d’œuvre contribue d’ailleurs à trouver des solutions concrètes permettant de répondre à la pénurie dans la région.

Comme tout nouveau projet de cette importance, le développement de la Filière Batteries a un impact considérable sur la disponibilité des locaux dans la ville. Dans le but de rapidement pouvoir offrir ses premières formations, les deux institutions et la ville de Bécancour travaillent activement à la recherche d’espaces adaptés dans la municipalité et ses environs. Plusieurs options sont étudiées et d’autres annonces viendront en 2023.

 

C’est jeudi dernier que la Formation continue du Cégep de Drummondville a tenu sa première soirée Portes ouvertes. Les visiteurs, en plus de venir confirmer leurs choix, ont pu profiter de l’occasion pour visiter les installations et rencontrer les enseignants et les conseillers pédagogiques.

Pour ces adultes et professionnels désirant effectuer un retour aux études ou perfectionner leurs compétences, il s’agissait d’une occasion unique d’en apprendre plus sur les nombreux programmes offerts à la Formation continue du Cégep.

« Nous nous réjouissons de cette première édition des portes ouvertes en Formation continue. Les visiteurs ont pu obtenir de l’information au sujet de nos différentes attestations d’études collégiales (AEC), mais aussi en apprendre plus au sujet de la démarche de reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) qui peut mener à un diplôme de DEC ou d’AEC »   explique Lucie Marchessault, directrice de la Formation continue et des services aux entreprises.

Plusieurs programmes débuteront en début d’automne 22, dont l’AEC en Techniques d’éducation spécialisée, l’AEC en Bureautique, celle en Comptabilité informatisée et impôts celle en Création sonore multimédia.

Le Plan d’action en économie numérique du Gouvernement du Québec affirme qu’une quatrième révolution industrielle est en marche. Pour faire face à la mondialisation et à la pénurie de main-d’œuvre, les entreprises doivent transformer leurs pratiques et trouver des solutions afin de poursuivre leur croissance. Les technologies numériques, l’adaptabilité des chaînes de production et la gestion de la main-d’œuvre seront des enjeux importants pour les entreprises. Le numérique constitue le plus important catalyseur d’innovation et d’entrepreneuriat d’une nouvelle économie, basée sur le savoir et la collaboration.

La formation en Innovation numérique permet d’acquérir les compétences nécessaires pour devenir un leader, capable d’accompagner une entreprise ou une organisation dans l’implantation de la culture numérique.  Il s’agit du programme idéal pour les employés et travailleurs autonomes qui sont appelés à participer à la transformation numérique.

Les agents d’innovation numérique mettront à profit leur expertise, pour permettre aux entreprises d’effectuer leur transformation numérique stratégiquement et de façon durable. Ils seront appelés à exercer des fonctions de planification, d’organisation, de veille numérique, de mobilisation et de conseil auprès des organisations ou entreprises qui désirent implanter de nouvelles pratiques en lien avec les outils numériques disponibles.

Le collège d’Alma, via son Centre d’innovation sociale en culture numérique (COlab) et le Cégep de Drummondville via le Centre national intégré du manufacturier intelligent (CNIMI) mettent en synergie leurs expertises et leurs réseaux, afin de proposer une formation innovante, structurante et tournée vers le futur, dans une formule à distance, et en misant sur une approche de codéveloppement professionnel. Il s’agit d’une formation unique au Québec. En plus de permettre le développement des compétences stratégiques, ce projet sera l’occasion unique de créer et de profiter d’un réseau de partage et d’échange entre des entreprises qui proviendront de différents domaines et régions du Québec.

 

Ça m’intéresse