Logo cégep
object(WP_Term)#14393 (12) { ["term_id"]=> int(3) ["name"]=> string(25) "Cégep (nouveau site Web)" ["slug"]=> string(5) "cegep" ["term_group"]=> int(0) ["term_taxonomy_id"]=> int(3) ["taxonomy"]=> string(9) "microsite" ["description"]=> string(0) "" ["parent"]=> int(0) ["count"]=> int(436) ["filter"]=> string(3) "raw" ["home_url"]=> string(46) "https://www.cegepdrummond.ca/urgence-medicale/" ["parent_id"]=> int(3605) }

3605

29 mars 2019

Histoires de guitares… anciennes

Le Département de musique du Cégep de Drummondville a accueilli, le 28 mars dernier, le guitariste, collectionneur et spécialiste de la musique ancienne David Jacques. Le temps d’une conférence, celui qui enseigne notamment à l’Université Laval a présenté cinq de ses guitares, dont certaines sont de véritables joyaux qui n’ont rien à envier à des musées new-yorkais ou parisiens. Chacune a un secret à révéler, une histoire, une musique…

À commencer par une Alexandre Voboam qui date de 1665, une guitare baroque à cinq doubles cordes. Voboam est aux guitares ce qu’est Stradivarius aux violons. Il ne reste que 30 guitares ayant été fabriquées par cette célèbre famille de luthiers qui ont œuvré notamment à la cour de Louis XIV. Le bois utilisé pour la fabrication de cet instrument, le seul à ne pas avoir été retouché et qui est pleinement fonctionnel, date de 1522. Au dire de M. Jacques, cette guitare a une grande valeur patrimoniale et historique. « Qui sait : peut-être a-t-elle déjà été jouée par Robert de visée, maître de guitare du roi Louis XIV?», a-t-il indiqué aux étudiants qui s’étaient déplacés pour l’occasion.

Une autre des guitares impressionnantes de David Jacques date de 1776, et provient de Lyon, en France. Il s’agit également d’une guitare baroque à cinq doubles cordes. David Jacques utilise cette guitare dans la vidéo ci-dessus.

Tout au long de son propos, celui-ci a joué des pièces anciennes sur ses instruments de collection, utilisant tantôt d’anciennes tablatures françaises, tantôt d’anciennes tablatures italiennes tirées de vieux manuscrits.

Assurément un moment de pur délice pour les étudiants du collège qui affectionnent cet instrument aujourd’hui fort populaire.