Logo cégep
object(WP_Term)#14434 (12) { ["term_id"]=> int(3) ["name"]=> string(25) "Cégep (nouveau site Web)" ["slug"]=> string(5) "cegep" ["term_group"]=> int(0) ["term_taxonomy_id"]=> int(3) ["taxonomy"]=> string(9) "microsite" ["description"]=> string(0) "" ["parent"]=> int(0) ["count"]=> int(441) ["filter"]=> string(3) "raw" ["home_url"]=> string(46) "https://www.cegepdrummond.ca/urgence-medicale/" ["parent_id"]=> int(3605) }

3605

11 juin 2021

32e édition de l’Intercollégial d’Arts visuels

Découvertes, apprentissages et échanges sur les arts pour les finalistes du Cégep de Drummondville

Cinq étudiantes du programme en Arts visuels du Cégep de Drummondville s’illustrent lors du concours local de l’Intercollégial d’Arts visuels où plus de cinquante œuvres de qualité ont été proposées.

Myriam Demers représente le Cégep de Drummondville à la finale provinciale

Le jury local composé de l’équipe du Département en Arts visuels et de Josée Lachance, étudiante diplômée du programme et participante de l’édition 2019, a choisi la photographie « Acceptation » de Myriam Demers. Celle-ci a représenté le programme en Arts visuels du Cégep de Drummondville à la 32e finale provinciale de l’Intercollégial qui avait lieu, cette année, au Cégep de Jonquière. Myriam a donc fait partie de l’exposition virtuelle du samedi 8 mai qui mettait à l’honneur des artistes provenant de 23 cégeps et collèges de la province. Ce fut une belle opportunité pour cette étudiante de découvrir ce qui se fait ailleurs et d’échanger sur la pratique de l’art.

L’Intercollégial a aussi permis à l’ensemble des étudiantes et des étudiants en Arts visuels de profiter de la présence virtuelle de trois professionnelles et professionnels du milieu à l’occasion d’échanges, d’ateliers et de conférences qui ont été offerts durant ces festivités numériques s’étalant sur deux jours.

Une journée VIP pour les cinq finalistes

Le Département des Arts visuels du Cégep de Drummondville a organisé une journée toute spéciale pour les cinq finalistes. En effet, cette journée VIP proposait une conférence et une formation privée, toutes deux offertes par l’artiste Suzie Bergeron lors d’un atelier sur l’animation image par image. La journée s’est conclue par un 5 à 7 suivi d’une remise de cinq prix de 200 $ par l’équipe enseignante. « Il était important pour nous de tenir un événement rassembleur dans le cadre de l’Intercollégial d’Arts visuels afin de souligner l’excellence du travail de nos étudiantes. Nous avons donc réfléchi à un événement alliant à la fois activités formatives et festives tout en respectant les directives de la santé publique. », mentionne Catherine Poirier Laforce, technicienne en loisirs et responsable des projets socioculturels.

Voici l’identité des cinq étudiantes-artistes récompensées lors de cette journée VIP qui s’est tenue le samedi 15 mai :

  • Pour l’usage inusité d’un support textile associé au quotidien dans son triptyque de peinture et pour son intégration subtile et maîtrisée de références aux œuvres d’un grand maître, le jury a choisi l’œuvre À la Van Gogh de Ariane Croteau. (Photo A)
  • Pour la sensibilité de son introspection sur l’acceptation de son corps, de sa mémoire et de sa filiation matrilinéaire, dans une œuvre qui allie délicatement souffrance et beauté, le jury a choisi la performance Backstitch de Justine Bérard. (Photo B)
  • Pour l’émotion qui transparaît à travers les vides évocateurs, les choix chromatiques et le renversement d’un autoportrait dont l’intimité du titre apporte une nouvelle lecture bouleversante, le jury a choisi le dessin Bonne fête des Mères de Maëlle Bériault. (Photo C)
  • Pour la pertinence d’une réflexion toujours d’actualité, dans une mise en valeur de la réalité brute où les standards irréalistes sont à reconsidérer afin de se réconcilier avec la véritable beauté, le jury a choisi la photographie Acceptation de Myriam Demers. (Photo D)
  • Pour la recherche des choix esthétiques à la symbolique évocatrice et pour la démarche réconciliatrice des plus touchantes avec un état contre lequel toutes actions restent vaines, le jury a choisi la performance L’impossibilité du lait maternel de Jamie Pagé. (Photo E)

Il s’agit de la onzième participation du programme à cet événement. C’est toujours une fierté pour le Cégep de Drummondville et ses enseignantes et enseignants de mettre en valeur la relève artistique de demain et de faire découvrir l’immense talent des étudiantes et étudiants d’ici!