Logo cégep
object(WP_Term)#18423 (12) { ["term_id"]=> int(3) ["name"]=> string(25) "Cégep (nouveau site Web)" ["slug"]=> string(5) "cegep" ["term_group"]=> int(0) ["term_taxonomy_id"]=> int(3) ["taxonomy"]=> string(9) "microsite" ["description"]=> string(0) "" ["parent"]=> int(0) ["count"]=> int(599) ["filter"]=> string(3) "raw" ["home_url"]=> string(94) "https://www.cegepdrummond.ca/formulaire-premiers-pas-vers-leducation-a-la-petite-enfance-2024/" ["parent_id"]=> int(3605) }

3605

26 février 2024

Alcool et vieillissement

Une recherche-action pour renforcer le dialogue entre les personnes aînées et intervenantes

Centre collégial d’expertise en gérontologie du Cégep de Drummondville (Crédit photo : Service des communications du Cégep de Drummondville)

Le Centre collégial d’expertise en gérontologie (CCEG | CCTT) du Cégep de Drummondville, en étroite collaboration avec le Laboratoire d’innovation en communication scientifique (LICS) du Cégep de Jonquière, vient d’obtenir un financement important de 385 924$ sur 2 ans du Programme d’aide à la recherche et au transfert (PART) – volet innovation sociale du ministère de l’Enseignement supérieur. Ce financement permettra la réalisation d’un projet de recherche-action portant sur la relation avec l’alcool à travers le vieillissement.

L’objectif du projet

Sous la direction de la chercheuse principale Mélisa Audet, du CCEG | CCTT, et de la chercheuse enseignante Caroline Savard au LICS, cette initiative ambitieuse vise à sensibiliser les acteurs clés, soit les intervenants sociaux et de santé ainsi que les personnes aînées et leurs proches, sur les dynamiques liées à la consommation d’alcool au cours du vieillissement.

Une trousse de formation, incluant des capsules vidéo de sensibilisation, sera développée, évaluée et implantée afin de renforcer le dialogue sur un sujet souvent tabou auprès des personnes aînées.

 

Ce projet impliquera une équipe interdisciplinaire comprenant des chercheurs, des enseignants collégiaux, des représentants d’organisations partenaires telles que l’Association pour la santé publique du Québec, le Centre de référence du Grand Montréal, le Réseau FADOQ, ainsi qu’une citoyenne aînée, Mme Claude Desjardins. En outre, des étudiants collégiaux seront activement impliqués dans toutes les étapes de la recherche, favorisant ainsi une approche intergénérationnelle et inclusive.

 

Comme le mentionne Mélisa Audet : « La consommation d’alcool fait partie de notre culture et rejoint tous les âges. Ce projet permettra de mieux comprendre la relation avec l’alcool à travers le vieillissement selon la perspective des personnes les plus concernées, les personnes aînées elles-mêmes. C’est une étape cruciale pour renforcer le dialogue avec elles sur le sujet ».

 

Ce projet de recherche-action, par son approche novatrice, interdisciplinaire et partenariale, est appelé à avoir des retombées significatives tant pour les personnes aînées, les intervenants sociaux et de la santé, que pour les organismes partenaires et la société, dans son ensemble. Comme le souligne Caroline Savard : « L’équipe sera mobilisée dès le début du projet pour élaborer une stratégie de transfert des connaissances afin d’optimiser les retombées de la recherche ». Ce projet contribuera également à enrichir l’enseignement et la formation dans ces domaines cruciaux.