Logo cégep
object(stdClass)#18550 (4) { ["slug"]=> string(5) "cegep" ["name"]=> string(6) "Cégep" ["home_url"]=> string(28) "https://www.cegepdrummond.ca" ["parent_id"]=> int(3605) }

3605

Vendredi 23 février :

Basketball féminin : Victoire 75 à 33 contre les Dragons Collège Laflèche

Basketball masculin : Victoire 119 à 41 contre les Dragons du Collège Laflèche

 

Samedi 24 février :

Hockey masculin : Défaite en tir de barrage 4 à 1 contre les Patriotes du Cégep de Saint-Laurent

Hockey féminin : Défaite 4 à 1 contre les Diablos du Cégep de Trois-Rivières

Soccer intérieur masculin : Match #1 : Victoire 4 à 0 contre les Electriks du Cégep de Shawinigan

Match #2 : Victoire 5 à 1 contre L’Indigo du Cégep de Granby

Soccer intérieur féminin : Match #1 : Égalité 1 à 1 contre les Rebelles du Cégep de Sorel-Tracy

Match #2 : Victoire 2 à 1 contre L’Indigo du Cégep de Granby

Dimanche 25 février :

Volleyball masculin tournoi : Match #1 : Défaite 2 à 0 contre les Diablos du Cégep de Trois-Rivières

Match #2 :  Victoire 2 à 1 contre les Volontaires du Cégep de Sherbrooke

Match #3 : Victoire 2 à 0 contre L’Indigo du Cégep de Granby

Match #4 : Victoire 2 à 1 contre les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe

Hockey masculin :  Défaite 4 à 1 contre le Boomerang du Cégep André Laurendeau

Centre collégial d’expertise en gérontologie du Cégep de Drummondville (Crédit photo : Service des communications du Cégep de Drummondville)

Le Centre collégial d’expertise en gérontologie (CCEG | CCTT) du Cégep de Drummondville, en étroite collaboration avec le Laboratoire d’innovation en communication scientifique (LICS) du Cégep de Jonquière, vient d’obtenir un financement important de 385 924$ sur 2 ans du Programme d’aide à la recherche et au transfert (PART) – volet innovation sociale du ministère de l’Enseignement supérieur. Ce financement permettra la réalisation d’un projet de recherche-action portant sur la relation avec l’alcool à travers le vieillissement.

L’objectif du projet

Sous la direction de la chercheuse principale Mélisa Audet, du CCEG | CCTT, et de la chercheuse enseignante Caroline Savard au LICS, cette initiative ambitieuse vise à sensibiliser les acteurs clés, soit les intervenants sociaux et de santé ainsi que les personnes aînées et leurs proches, sur les dynamiques liées à la consommation d’alcool au cours du vieillissement.

Une trousse de formation, incluant des capsules vidéo de sensibilisation, sera développée, évaluée et implantée afin de renforcer le dialogue sur un sujet souvent tabou auprès des personnes aînées.

 

Ce projet impliquera une équipe interdisciplinaire comprenant des chercheurs, des enseignants collégiaux, des représentants d’organisations partenaires telles que l’Association pour la santé publique du Québec, le Centre de référence du Grand Montréal, le Réseau FADOQ, ainsi qu’une citoyenne aînée, Mme Claude Desjardins. En outre, des étudiants collégiaux seront activement impliqués dans toutes les étapes de la recherche, favorisant ainsi une approche intergénérationnelle et inclusive.

 

Comme le mentionne Mélisa Audet : « La consommation d’alcool fait partie de notre culture et rejoint tous les âges. Ce projet permettra de mieux comprendre la relation avec l’alcool à travers le vieillissement selon la perspective des personnes les plus concernées, les personnes aînées elles-mêmes. C’est une étape cruciale pour renforcer le dialogue avec elles sur le sujet ».

 

Ce projet de recherche-action, par son approche novatrice, interdisciplinaire et partenariale, est appelé à avoir des retombées significatives tant pour les personnes aînées, les intervenants sociaux et de la santé, que pour les organismes partenaires et la société, dans son ensemble. Comme le souligne Caroline Savard : « L’équipe sera mobilisée dès le début du projet pour élaborer une stratégie de transfert des connaissances afin d’optimiser les retombées de la recherche ». Ce projet contribuera également à enrichir l’enseignement et la formation dans ces domaines cruciaux.

 

Certification collégiale - Premiers pas vers l'éducation à la petite enfance - Inscription

« * » indique les champs nécessaires

Date de naissance*
Adresse*
Avez-vous un niveau 6 de francisation ou plus?*
Quel est votre statut?*
Déclaration du participant ou de la participante*

Étudiante du programme Techniques d’éducation à l’enfance en action dans un milieu éducatif

Le Cégep de Drummondville est heureux d’annoncer qu’il offrira un programme de Techniques d’éducation à l’enfance actualisé afin de mieux correspondre aux exigences de la profession, et ce, dès l’automne 2024. Cette nouvelle proposition sera structurée autour de trois principaux axes : la prévention et les soins primaires, l’éducation, ainsi que la collaboration professionnelle.

De plus, l’angle du nouveau programme reposera davantage sur le soutien du développement de l’enfant. Les étudiantes et étudiants seront formés afin d’agir comme guide auprès des enfants tout en favorisant l’autonomie de ces derniers.

Pour renforcer l’aspect pratique, des activités seront réalisées directement en milieu de travail, totalisant 1 290 heures de formation spécifique, comprenant des activités en classe, de l’apprentissage en milieu de travail et des stages.

Le but est de maximiser le nombre d’heures en présence d’enfants et de permettre aux étudiantes et aux étudiants d’établir des liens concrets avec eux entre les cours. L’intégration de l’approche par la nature et la sensibilisation au développement durable sera également partie prenante du nouveau programme, tout comme l’emphase sur le milieu scolaire.

 

Finalement, le premier stage aura lieu à la deuxième année et s’étalera sur toute la session à raison de trois jours par semaine. Il sera suivi d’un stage plus intensif à la dernière session qui se déroulera à raison de quatre jours par semaine pour un total de 420 heures.

 

Grille deux ans
Un cheminement de DEC intensif sur deux ans sera également disponible à partir de l’automne 2025. Ce dernier s’adresse à une clientèle étudiante ayant complété l’ensemble des cours de la formation générale. L’élaboration du DEC intensif s’est faite parallèlement à l’élaboration du cheminement régulier afin que les deux grilles coïncident entre elles.

 

Main-d’œuvre qualifiée en petite enfance
Rappelons que le 9 février dernier, le ministère de la Famille ainsi que le ministère de l’Enseignement supérieur étaient au Cégep de Drummondville afin de lancer une offensive visant à promouvoir davantage le programme Techniques d’éducation à l’enfance. Des ambassadeurs et ambassadrices iront à la rencontre des étudiantes et étudiants du secondaire afin de faire rayonner le programme et témoigner de leur propre expérience.

: Équipe responsable des actions Bell Cause pour la cause, de gauche à droite : Geneviève Despars, Marc-André Legris, Caroline Gélinas, Marie-Claude Charbonneau, Caroline Durocher et Kathy Desjardins.

Le Cégep de Drummondville est heureux d’annoncer qu’il a été sélectionné parmi les onze établissements d’enseignement postsecondaire au Canada bénéficiant du Fonds postsecondaire Bell Cause pour la cause. Cette subvention vise à appuyer des initiatives alignées sur la Norme nationale du Canada sur la santé mentale et le bien-être des étudiants postsecondaires ainsi que sur le Plan d’action sur la santé mentale étudiante à l’enseignement supérieur du Québec.

En tant que bénéficiaire de cette subvention, le Cégep de Drummondville s’engage à mettre en œuvre des actions concrètes visant à améliorer la santé mentale de sa communauté étudiante. Le projet, qui s’échelonnera jusqu’en décembre 2025, comprendra la mise en place d’outils et de ressources pour favoriser le bien-être des étudiantes et des étudiants du collège.

Pierre Vigeant, directeur des affaires étudiantes et des communications du Cégep de Drummondville se réjouit que le collège bénéficie de cette subvention, qui contribuera à soutenir la communauté étudiante : « La santé mentale positive de nos étudiantes et étudiants est une priorité quotidienne. Nous sommes extrêmement satisfaits de cette subvention qui viendra nous donner les moyens de nos ambitions en matière de sensibilisation, de prévention et de promotion. »

Diplômé en Techniques professionnelles de musique et chanson, spécialisation composition et arrangement en 2022, Samuël Fecteau aura assurément laissé sa marque au Cégep Drummondville avec son talent indéniable pour la composition, le piano et la direction musicale. Maintenant étudiant en 2e année au baccalauréat en Composition classique à l’Université McGill, Samuël continue de briller et de se démarquer. Voilà que sa pièce SKRYLÂNO, composée de manière autodidacte pendant ses études au Cégep, a été sélectionnée par l’Orchestre symphonique de Montréal afin d’être jouée lors d’un concert qui aura lieu le 14 mars prochain. C’est à la suite d’un concours destiné à la relève que sa pièce a su retenir l’attention de l’organisation.

 

Une excellente nouvelle pour Samuël qui aspire à composer de la musique pour des orchestres dans un avenir rapproché! Cette expérience formatrice lui permettra d’avoir un accès privilégié aux coulisses de l’Orchestre symphonique, de présenter sa pièce sur scène le soir du spectacle et de l’entendre, pour la première fois, jouée par des musiciens professionnels! En attendant le grand jour, il devra travailler très fort afin de composer une vingtaine de partitions destinées aux différents musiciens qui composent l’orchestre.

 

Samuël est déjà un artiste très prometteur et nous sommes certains que nous n’avons pas fini d’entendre parler de lui. Le Cégep de Drummondville est très fier de le compter parmi ses anciens étudiants.

Vous souhaitez assister au concert du 14 mars?

Les billets sont offerts gratuitement via ce lien: https://www.osm.ca/fr/concerts/les-nouvelles-voix-de-la-creation-musicale/?fbclid=IwAR3Dqn9bCyQX-1JREnxTkGBtuPwJc3WzIa3suEBJQTr-ziBdJldXgl9Kv_M

Étudiantes de première année du programme Techniques d’intervention en criminologie en action lors de l’animation d’un atelier sur la prévention à l’école Christ-Roi de Drummondville

Le Cégep de Drummondville est fier d’annoncer qu’il offrira la double diplomation pour les programmes Techniques d’intervention en criminologie et Techniques d’éducation spécialisée.

 

Considérant le lien de famille évident entre les deux programmes, il allait de soi de rendre accessible ce parcours aux futurs étudiants et futures étudiantes. Il faut savoir que ce cheminement sera réalisable en quatre ans et que l’intégration du deuxième programme se fera à partir de la troisième année.

 

Rappelons que le collège annonçait, en mai dernier, qu’il ajoutait le DEC en Techniques d’éducation spécialisée à son offre de programmes d’études. Depuis, les équipes enseignantes des deux programmes ont travaillé conjointement afin d’arrimer les grilles de cours, et ainsi, être en mesure d’offrir la double diplomation.

 

« Il s’agit d’une occasion unique qui illustre bien le travail des équipes enseignantes et pédagogiques pour la recherche de l’innovation. On sort des sentiers battus et ce sont nos étudiantes et étudiants qui en bénéficieront puisque cette double expertise en fera des intervenantes et intervenants très recherchés par plusieurs organisations », affirme Mario Carrier, directeur des études du Cégep de Drummondville.

 

 

Techniques d’éducation spécialisée
Le Cégep accueillera ses premières cohortes à partir de l’automne 2024. Ce nouveau programme consolidera davantage l’expertise du collège dans le domaine des services sociaux et éducatifs.

De plus, les étudiantes et étudiants inscrits auront la possibilité de bénéficier de la bourse Perspective Québec, d’un montant total de 9 000 $.

Techniques d’intervention en criminologie
Le Cégep de Drummondville est le seul collège à offrir ce programme au cœur du Québec. Ce dernier est d’ailleurs toujours très populaire, rassemblant au total 232 étudiants et étudiantes. De plus, il a été optimisé l’an dernier afin que les compétences développées se collent davantage à la réalité de la profession.

La date limite pour présenter une demande d’admission au Cégep de Drummondville est le 1er mars. Rendez-vous sur le site Web du SRAM www.sram.qc.ca.

Christine Labelle, directrice générale et greffière-trésorière, Line Fréchette, préfète de la MRC de Drummond et Pierre Vigeant, directeur de la Fondation du Cégep de Drummondville lors de l’annonce officielle du don de 50 000 $.

La MRC de Drummond offre une généreuse contribution de 50 000 $ à la Fondation du Cégep de Drummondville, renforçant ainsi son engagement envers l’éducation et le développement de la collectivité.

 

Ce geste philanthropique s’inscrit dans le cadre de la campagne majeure de financement de la Fondation, visant à soutenir le projet d’agrandissement et de réaménagement des espaces actuels de la maison d’enseignement supérieur.

 

La préfète de la MRC de Drummond, Mme Line Fréchette, voit ce don comme un investissement dans l’avenir de la région. « Nous croyons fermement au potentiel des étudiantes et étudiants du Cégep de Drummondville et nous sommes fiers de contribuer à leur réussite. Ensemble, nous construisons un avenir prometteur pour notre communauté », a-t-elle souligné.

 

Quant à lui, le directeur de la Fondation du Cégep de Drummondville, M. Pierre Vigeant, se réjouit de cette mobilisation des municipalités. « Nous sommes extrêmement heureux de ce soutien indéfectible de la MRC de Drummond à l’égard de notre organisation et de notre communauté étudiante. Ce don de 50 000 $ nous rapproche davantage de notre objectif de 2 M$. La campagne tire bientôt à sa fin. La Fondation du Cégep de Drummondville invite toute la communauté à se joindre à cet élan de générosité ».

 

Pour plus d’information : www.cegepdrummond.ca/fondation/campagne-majeure/.

 

Le 30 janvier dernier a eu lieu le tout premier atelier de développement professionnel dans le cadre du projet de l’accompagnement des enseignants de la Formation continue.

Celui-ci traitait de la motivation des étudiants dans un contexte à distance et du rôle des enseignants, principaux acteurs de la persévérance des étudiants.

Michel Cloutier, conseiller pédagogique, Jaimie Delage, conseillère pédagogique, ainsi que Kimmy Duff, conseillère technopédagogique, ont partagé des outils, des stratégies pédagogiques, des pratiques pédagogiques permettant aux enseignants.es de poser une réflexion pertinente sur leur rôle et sur leur méthode d’enseignement.

L’atelier s’est révélé être un franc succès!

: Pierre Leblanc, Directeur général du Cégep de Drummondville accompagné de Line Fréchette, préfète de la MRC.

Le Cégep de Drummondville annonce avec enthousiasme son soutien à Mobilibus, le nouveau service de transport collectif et adapté de la MRC de Drummond. En mettant l’accent sur la réduction de l’utilisation individuelle de la voiture, cette initiative contribue à la diminution des émissions de GES, soulignant ainsi l’engagement du Cégep envers un campus plus durable.

 

Pierre Leblanc, directeur général du Cégep de Drummondville, est très heureux de cette initiative de la MRC de Drummond. « Notre Cégep s’est doté d’un plan d’action en développement durable visant la réduction de son empreinte environnementale. Mobilibus vient répondre à l’un de nos objectifs à court terme et rend notre collège accessible à un plus grand nombre de personnes. »

 

 

« La MRC accueille cette annonce du Cégep de Drummondville avec une grande joie. Nous y voyons une façon additionnelle de faire connaître Mobilibus et d’encourager son utilisation. Fréquenter le Cégep devient plus accessible que jamais pour la clientèle étudiante de nos municipalités rurales et c’est une excellente nouvelle! », estime la préfète de la MRC et mairesse de Saint-Majorique-de-Grantham, Line Fréchette.

 

Avantages pour la communauté collégiale

 

Le Cégep de Drummondville a décidé de poser un geste concret pour encourager l’utilisation de Mobilibus pour sa communauté en remboursant la moitié du coût des cartes mensuelles. La communauté étudiante et les membres du personnel peuvent bénéficier de cette réduction en se procurant la carte mensuelle à la Coop du Cégep, la librairie scolaire de l’institution.

 

Les personnes intéressées à en savoir plus sur ce projet de mobilité durable peuvent consulter le site mobilibus.ca.