Logo cégep
JEE.19

Stimulation du langage – AEC

Éducatifs et juridiques

L’AEC en Stimulation du langage,  vise à intervenir de façon préventive afin de diminuer la fréquence de l’apparition des difficultés langagières chez l’enfant. Elle a donc pour but de vous habiliter à stimuler le développement normal du langage chez l’enfant et à vous former à reconnaître les indices d’un retard ou d’une difficulté de langage, vous permettant ainsi de référer, le cas échéant, l’enfant à un ou une orthophoniste.

À l’issue de votre formation, vous serez en mesure d’adapter votre intervention en fonction des stades de développement du langage et de stimuler l’acquisition du langage chez l’enfant. Vous serez aussi apte à mettre en œuvre un programme d’activités favorisant le développement du langage et à établir une relation de partenariat avec les parents et les personnes-ressources.

À l’intérieur de cette AEC, vous suivrez 4 cours, dont un stage qui doit être effectué directement dans votre milieu de travail actuel (clientèle de 0 à 12 ans).

Perspectives d’emploi

Cette AEC en perfectionnement s’adresse aux éducateurs, techniciens ou soutiens pédagogiques en milieu scolaire (niveau préscolaire et primaire) ou de la petite enfance qui désirent se mettre à jour en ce qui concerne le développement langagier de l’enfant. Elle permet aux diplômés d’intervenir de façon préventive, et ce, en visant à diminuer la fréquence de l’apparition des difficultés langagières chez l’enfant.

Les caractéristiques de la formation

Contingentement

Ce programme était contingenté lors de la dernière admission.

Les dates
à retenir

Prochain départ : À déterminer

 

Début de la période d’admission : À déterminer

 

Fin de la période d’admission : À déterminer

Durée du
programme

Le programme est d’une durée de 240 heures.

Conditions d'admission

Satisfaire aux conditions générales d’admission à l’AEC .

Conditions particulières :

  • Éducatrice ou éducateur détenant un DEC ou une AEC en Techniques d’éducation à l’enfance ou en Techniques d’éducation en services de garde ;
  • Éducatrice ou éducateur non formé à l’emploi d’un service de garde ayant une expérience minimale de trois ans ;
  • Conseiller ou conseillère pédagogique travaillant dans un Bureau coordonnateur ou un Centre de la petite enfance ;
  • Responsable d’un service de garde en milieu familial ayant une expérience minimale de trois ans et ayant complété la formation de 45 heures prescrite par le règlement ;
  • Professionnel(le) ou technicien(ne) du domaine de l’éducation.
M'inscrire