Logo cégep

14 juin 2019

Une bourse Chapeau, les filles! pour Jessica Gadoury

Étudiante en Technologies sonores au Cégep de Drummondville

Jessica Gadoury (au centre) est ici photographiée en compagnie de la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Isabelle Charest, et d’une autre lauréate du concours Chapeau, les filles!.

Une étudiante en Technologies sonores au Cégep de Drummondville, Jessica Gadoury, est l’une des lauréates du 23e gala national du concours Chapeau, les filles!, qui s’est tenu récemment à l’Assemblée nationale du Québec.

Jessica est au nombre des quelque 66 femmes de toutes les régions du Québec qui ont reçu un prix soulignant leur remarquable parcours de formation. Celle-ci a remporté le prix Continuité du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, assorti d’une bourse de 2000 $.

C’est grâce à la contribution de 21 partenaires que le concours Chapeau, les filles! récompense des élèves de la formation professionnelle au secondaire et des étudiantes de la formation technique au collégial qui ont choisi un domaine menant à l’exercice d’un métier traditionnellement masculin. Cette année, pas moins de 40 prix totalisant 87 000 $ ont été remis aux lauréates du concours.

«Je félicite l’ensemble des participantes du concours d’avoir osé sortir des sentiers battus en s’inscrivant dans une formation à prédominance masculine. Vous êtes des modèles inspirants et j’espère que d’autres femmes suivront vos traces», a indiqué le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge.

«Il faut à la fois beaucoup de conviction et de persévérance pour emprunter un chemin différent. En optant pour un métier non traditionnel, les lauréates du concours Chapeau, les filles! ouvrent les portes à d’autres femmes et, par leur exemple, les guident vers des emplois offrant de meilleurs salaires et de bonnes conditions de travail», a pour sa part renchéri la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest.

Inspirer d’autres femmes

Jessica Gadoury s’est dite fière de faire partie des lauréates 2018-2019 de Chapeau, les filles!, sélectionnée parmi 1000 candidatures initiales. Elle souhaite pouvoir inspirer d’autres femmes à prendre des risques, à se faire confiance et à se dépasser. Surtout, elle tient à féliciter les autres lauréates, des femmes inspirantes à maints égards.

«Je veux leur montrer que la différence d’hommes par rapport au nombre de femmes dans un métier ne doit pas être un obstacle qui pourrait freiner certaines d’entre elles. Il y a tellement peu de femmes qui travaillent dans mon métier de sonorisatrice. C’est important de bien se connaitre et d’être motivée pour pouvoir en arriver à diminuer et même à enrayer les stéréotypes», a-t-elle commenté.

C’est sa passion pour la musique et les nouvelles technologies qui ont amené Jessica à s’inscrire en Technologies sonores au Cégep de Drummondville. Elle regarde vers le futur avec optimisme et enthousiasme après s’être découvert une passion pour le mixage musical.

«J’ai adoré suivre ma formation. C’était une belle aventure. L’avenir sera prometteur, car j’ai plusieurs intérêts dans le domaine des technologies sonores. J’ai aussi une grande soif d’apprendre et d’appliquer les connaissances acquises durant ma formation», a souligné l’étudiante lauréate.

Jessica Gadoury est reconnaissante du soutien obtenu de la part de sa famille, de ses amis et de ses enseignants tout au long de ses études collégiales, tout comme de la collaboration de Jérôme Boisvert, son mentor, et de Karine Bélanger, conseillère à la vie étudiante, pour le concours Chapeau, les filles!.

«Ils m’ont aidé à me surpasser, à croire en moi. Jérôme a toujours une attitude professionnelle. Il est compétent et critique, ce qui nous pousse à donner le meilleur de nous-même et à livrer un travail de qualité, peu importe l’importance du projet», a-t-elle indiqué.

Rappelons que le concours Chapeau, les filles! a pour objectifs de favoriser la diversification des choix de carrière des jeunes filles et des femmes et d’encourager celles qui sortent des sentiers battus à persévérer jusqu’à l’obtention de leur diplôme. Depuis la création du concours, en 1996, 16 380 femmes ont soumis leur candidature au concours et, de ce nombre, 3763 lauréates ont été récompensées.