Logo cégep
object(WP_Term)#18422 (12) { ["term_id"]=> int(3) ["name"]=> string(25) "Cégep (nouveau site Web)" ["slug"]=> string(5) "cegep" ["term_group"]=> int(0) ["term_taxonomy_id"]=> int(3) ["taxonomy"]=> string(9) "microsite" ["description"]=> string(0) "" ["parent"]=> int(0) ["count"]=> int(599) ["filter"]=> string(3) "raw" ["home_url"]=> string(94) "https://www.cegepdrummond.ca/formulaire-premiers-pas-vers-leducation-a-la-petite-enfance-2024/" ["parent_id"]=> int(3605) }

3605

18 mars 2024

Le génie mécanique au service de la biologie

Une collaboration inspirante au Cégep de Drummondville

Geneviève Lemire, étudiante en Techniques de génie mécanique, Éric Bédard, enseignant en Techniques de génie mécanique et Julien Gagnon, enseignant de biologie

Julien Gagnon, enseignant de biologie au Cégep de Drummondville, était à la recherche d’une manière de reproduire le moulage en plâtre de ses dents pour un projet pédagogique. Pourquoi utiliser ses propres dents ? Parce que Julien et son frère jumeau Vincent ont toujours été fascinés par les similitudes entre les jumeaux. Un jour, ils ont décidé de faire un moulage en plâtre de leurs dents pour voir si elles étaient similaires. Le résultat a été frappant, leurs dents étaient identiques !

 

Geneviève Lemire en pleine action !
(Crédit photo : Service des communications)

En plus de partager la même dentition, les deux frères exercent le même métier, enseignant de biologie dans deux cégeps différents. Ils utilisent ainsi leur propre expérience pour enseigner les principes de la génétique à leurs étudiants et étudiantes. Toutefois, n’ayant qu’un seul moulage, Julien a eu l’idée de se tourner vers le Département de génie mécanique du Cégep de Drummondville pour obtenir une seconde reproduction. C’est alors qu’Éric Bédard, enseignant en Génie mécanique et son étudiante Geneviève Lemire, sont intervenue pour les aider. Ils ont réussi, après de nombreuses heures de travail, à modéliser les empreintes dentaires et les ont imprimées en 3D !

 

Désormais, les deux frères peuvent maintenant enseigner leur matière sans avoir un dentier en garde partagée.